Jon Watts

Spider-Man : Homecoming : Jon Watts en dit plus sur Le Vautour


Campé à l'écran par le vénéré Michael Keaton...



Alors que l'on se demande encore si ce nouveau reboot de l'Homme-Araignée saura autant nous séduire que la première trilogie consacré au bonhomme, mis en boite par le génial Sam Raimi, le bien nommé Spider-Man : Homecoming lui, continue gentiment mais surement sa campagne promotionnelle, en vue d'une sortie prévue pour le 12 juillet prochain.

Dirigé par Jon Watts (Cop Car) et porté par le jeune - mais talentueux - Tom Holland, qui a déjà fait ses gammes dans le très bon Captain America : Civil War l'an dernier, le film aura pour grand vilain ni plus ni moins que le Vautour/Adrian Toomes, campé par le vénéré Michael Keaton, dont la côté à Hollywood a de nouveau grimpé en flèche depuis sa nomination aux oscars pour le chef d'oeuvre Birdman.
Bonne nouvelle, alors qu'on l'avait seulement entraperçu dans la dernière bande annonce en date du film - la nouvelle débarque demain -, le bonhomme est justement le sujet de la récente interview de Jon Watts pour le site USA Today.

Dans ce reboot, Toomes campera le bog boss d'une société de " nettoyage ", qui s'occupe de déblayer le terrain après les affrontements super-héroïques.
Mais, la faute à une altercation avec Tony Stark, celui-ci finance une organisation gouvernementale concurrente, et pousse Toomes à définitivement tombé du côté obscur de la force...
" Mon approche sur ce film, c’est que nous avons vu le niveau penthouse de l’univers Marvel. Nous avons vu ce que c’est que d’être un inventeur milliardaire et un dieu nordique. Nous avons vu le sommet de ce monde. Mais nous n’avons encore jamais vu ce que c’est que d’être un type normal. (…) J’aime l’idée que dans ces films énormes, vous choisissez un figurant pour lui demander ‘Qu’est-ce qu’il pense de tout cela ?’ Parfois, ces films sont tellement désinvoltes quand il s’agit de détruire des villes entières, des choses extraordinaires arrivent et tout le monde se dit, ‘Eh, qu’importe.’ Si cela arrivait vraiment, ce serait incroyable et cela changerait tout. (…) [Nous utilisons] les meilleurs déchets laissés par les autres films. C’est vraiment un excellent point de départ pour les vilains d’avoir le Vautour qui ramasse ces trucs et trouve des éléments précieux exotiques, que le Bricoleur va ensuite assembler pour en faire quelque chose d’utilisable. [L’Univers Cinématographique Marvel est un endroit] où vous pouvez être un méchant et une personne réelle. Être un super-vilain n’est pas nécessairement un emploi à temps plein. " Jon Watts

Vivement le 12 juillet, quand même...

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.