Alien : Covenant

Ridley Scott déjà prêt à realiser la suite de Alien : Covenant ?


À bientôt 80 printemps, le papa de Gladiator arrive toujours à avoir une longueur d'avance sur nous...


Si Prometheus avait incarné une putain de désillusion pour les amoureux que nous sommes, autant le la franchise Alien que du cinéma de Ridley Scott; Alien : Covenant en revanche, semble clairement nous brosser dans le sens du poil, et incarné un vrai opus digne de la saga chère à la grande Sigourney Weaver.

En tout cas, que ce soit via ces deux excellentes bandes annonces ou les dires de tonton Ridley, le film, qui pourrait très bien être le premier opus d'une nouvelle trilogie préquelle (si succès il y a), est de loin l'un des événements majeurs de la riche saison des blockbusters 2017.
Plus qu'habile question promo, le cinéaste a d'ailleurs profité d'un entretien accordé au Sidney Morning Herald, pour annoncer qu'il avait clairement de la suite dans les idées, et que ce bon vieux Neill Blomkamp peut se brosser pour mettre en boite dans un avenir proche, son Alien 5 !

" J’ai écrit la suite d’Alien : Covenant pendant le tournage. Vous savez, vous devez être en mesure d'assumer un potentiel succès et pour ça il vaut mieux être prêt.
Il ne faut pas qu’il y ait un trou de deux ans. Donc comme ça, je serai prêt à retourner dès l’année prochaine.
Si vous avez envie d’une franchise, je peux encore en faire six. Je ne vais pas m’interrompre encore une fois. Pas question. "
Ridley Scott

Alien : Covenant 2 serait donc déjà prêt à être tourné...
Why not, le Ridley est prévenant et on parvient sans peine à imaginer que si carton il y a, la FOX ne traînera pas pour lui faire capitaliser en masse son retour triomphant à la tête d'une franchise qu'il a lui-même créer.
Reste que l'on attendra vraiment le 10 mai prochain, pour savoir si cette annonce nous fait bander mou ou comme des cochons...

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwoood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.