Hunting El Chapo

Michael Bay à la poursuite de El Chapo pour sa prochaine réalisation ?


Il serait en lice pour diriger l'adaptation du roman Hunting El Chapo, narrant la fameuse traque du big boss du cartel mexicain...


 
On adore quand tonton Bay se la joue roi du Kaboom et fait tout péter sur le globe avec ses immanes Transformers, mais gageons tout de même que le bonhomme n'est jamais aussi bon que lorsqu'il s'attache à des projets plus nerveux et décemment moins couteux; pour preuve ses brillants No Pain No Gain et 13 Hours, pondus entre Transformers : L'Age de l'Extinction et The Last Knight.
S'il a, une fois encore, assuré qu'il ne tournera plus de suite à la saga robotique, Variety nous indique aujourd'hui vers quel projet le papa de Bad Boys, pourrait se tourner d'ici quelques semaines.

En effet, le cinéaste serait actuellement en négociations avec la Paramount pour diriger et produire Hunting El Chapo, adaptation du roman éponyme - publié d'ici octobre prochain - narrant la rocambolesque traque du chef de cartel mexicain Joaquín Archivaldo Guzmán Loera.
Surnommé  El Chapo, le lascar a dirigé le Cartel de Sinaloa avant d’être capturé une première fois en 1993. 
Evadé en 2001, après avoir corrompu quelques gardiens de la prison dans laquelle il était détenu, il sera à nouveau appréhendé en février 2014 avant de s'échapper une nouvelle fois un an plus tard (grâce à un tunnel sous la prison, spécialement creusé pour l'occasion).
Depuis, il a été extradé aux Etats-Unis par le gouvernement mexicain.

Une traque sur plus de deux décennies, qui inspire visiblement Hollywood puisque Ridley Scott développe également, une péloche sur le sujet pour la FOX, The Cartel.
Aucun casting ni de date de production, n'a pour le moment été annoncé.
 

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.