Bandes Annonces

Bande annonce VOST pour Get Out de Jordan Peele


Une bande annonce angoissante, pour un film que l'on attend de pied ferme dans l'hexagone.



Véritable phénomène outre-Atlantique ou il a, après avoir fait le buzz au dernier  Festival de Sundance, fait littéralement péter le box-office au point de résister aux mastodontes Logan et Kong : Skull Island (il a dépassé les 110M$ de recette en trois semaines, pour à peine 4,5M$ d'investissement); la comédie horrifique Get Out de l'excellent Jordan Peel (Kev & Peele) est de loin l'un des phénomènes majeurs de ce début d'année ciné 2017.

Puissante satire social sous couvert d'un véritable moment de pétoche bien haletant,  suit l'histoire d'un jeune couple mixte, Chris et sa petite amie Rose, qui semblent filer le parfait amour.
 Le moment est donc venu pour Chris de rencontrer sa belle famille, Missy et Dean, lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. 
Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite, une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable...



Bonne nouvelle, la dernière production en date du finaud Jason Blum (qui dépasse les 250M$ en deux mois, rien que sur ses terres, avec les cartons de Get Out et Split), ne tardera pas à pointer le bout de son nez dans les salles obscures hexagonales, puisque Universal Pictures annonce sa sortie pour le 03 mai prochain.

Au casting, on retrouvera la grande Catherine Keener, Caleb Landry Jones, Bradley Whitford, Allison Williams mais également - et surtout - Daniel Kaluuya en vedette, vu tout récemment dans Sicario et prochainement en vilain majeur dans Black Panther de Ryan Coogler.
Une des futures next big thing d'Hollywood, à n'en pas douter.


John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwoood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.