Ben Wheatley

Affiche VF pour Free Fire de Ben Wheatley


Du B movie tout feu tout flingue comme on les aime !



Il n'aura fallu qu'un simple film - et quel film - pour que l'excellent Ben Wheatley arrive à conquérir nos cœurs de cinéphiles endurcis : Kill List, trip paranoïaque et dérangeant qui démontrait déjà l'habileté du bonhomme avec une indécente maestria.
Une œuvre fascinante qui ne pouvait nous laisser indifférent.

Depuis, l'atypique cinéaste anglais a non seulement confirmer tout le bien que l'on pense de lui (Touristes, English Revolution), mais il s'est également hissé tout en haut de la liste des cinéastes européens les plus en vues du moment.
Son récent et brillant High-Rise - actuellement dans les bacs à DVD et BR -, n'a fait que confirmer cette donne.




Pas étonnant donc, que l'on attende avec une furieuse impatience son nouvel essai, Free Fire, au casting (Brie Larson, Armie Hammer, Cilian Murphy, Sharlto Copley et Jack Reynor) aussi bandant que son pitch, qui suivra la rencontre explosive à Boston en 1978, entre la belle Justine, deux Irlandais et un gang de vendeurs d'armes dans un entrepot deserté...

Si le pitch en dit peu en revanche, la bande annonce, méchamment alléchante, laisse présager B movie aussi drôle que bien badass, avec un Wheatley semblant inscrire ses pas derrière ceux de Marty Scorcese et Shane Black.
Attendu dans les salles obscures hexagonales pour le 14 juin prochain, on en fait déjà, l'un des événements majeurs notre été ciné...

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwoood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.