Chroniques

[FUCKING SÉRIES] : Crazyhead : Quand Buffy rencontre Shaun of The Dead


(Critique de la première saison)



Crazyhead est la nouvelle comédie horrifique du britannique Howard Overman, également créateur de la série culte Misfits.
Diffusée en Grande-Bretagne sur l’irrévérencieuse chaîne E4, Crazyhead est composée de 6 épisodes, et on suit les aventures de deux jeunes femmes chasseuses de démons diamétralement opposés, Amy incarnée par la douce Cara Theobold (Downtown Abbey) et Raquel incarnée par la volcanique Susan Wokoma (Chewing-gum). 

Entre deux chasses aux démons oscilleront leurs histoires d’amitié.

Une série drôle et trash maitrisé avec un casting impeccable.

 


Amy est une jeune femme innocente et pure comme elle se décrit, travaille dans un bowling et cohabite avec sa meilleure amie Suzanne, incarnée par Riann Steele (Lovesick), un quotidien banal sauf qu’Amy a des hallucinations et a toujours été considérée comme une fille bizarre et insociable sous médicaments. 
Elle devra faire face à son destin bouleversé suite à sa rencontre avec la vive Raquel une chasseuse de démons autodidacte au langage fleuri (Susan Wokoma est une véritable révélation). 
Elle lui fera comprendre que ses hallucinations sont réelles et que les démons vont envahir le monde si elles ne les tuent pas avec un coup de pieux dans le cul.

Les démons (très percutant) reviennent en possédant les vivants ni vu – ni connu et seules des personnes comme Raquel et Amy les voient et d’après Raquel on pourrait tous reconnaître un démon; « Si le sperme est froid c’est un démon… Il faudrait un thermomètre à sperme » (réplique typique de Howard Overman).
Ce n’est pas la première série britannique de zombie et morts-vivants, il y a eu Dead Set et In the Flesh, mais la particularité de Crazyhead c’est que ce n’est pas dans un monde post-apocalyptique ou imaginaire, mais bien la société d’aujourd’hui qui en un sens montre le visage d’une dystopie qui émerge actuellement.


 

Elles auront comme compagnon de route le meilleur ami et collègue de boulot d’Amy, Jack joué par Lewis Reeves (Unforgotten) qui les suit en premier lieu par amour pour Amy puis finira être un personnage fidèle et prêt à se battre. 
Jack est vite marquant par son attitude absurde avec des dialogues remplie d’allusions sexuelles qui font mouche. 

Entre deux chasses aux démons et exorcisme grâce à internet, Raquel et Amy feront de leur marginalité et différence une force.
Chacune deviendra un pilier l’une pour l’autre durant ce passage aussi complexe et névrosé que l’adolescence...la vingtaine.
Dans leur combat Amy et Raquel vont trouver un moyen de s’émanciper et d’oublier leurs envies d’une vie formatée.
Un brin féministe, l’énorme plus de la série est la mise en avant et la représentation des jeunes femmes d’aujourd’hui, grande gueule, battante et libre. 




Elles n’ont besoin que d’elles-mêmes pour s'en sortir dans un monde démoniaque ou pas « Foncer tête baissée la bite en avant ».
Venez vite découvrir la saison 1 de Crazyhead qui est disponible sur Netflix depuis décembre 2016 et devenez accro à ce duo badass et punchy.


Alyssa Adjaoui



John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.