Donald Glover

Donald Glover rejoint le casting vocal du live-action Le Roi Lion !


Il prêtera sa voix au héros Simba dans le film de Jon Favreau. 


Autant l'avouer tout de suite, de toutes les adaptations-live des contes Disney, Le Livre de la Jungle de Jon Favreau est sans doute l'un des plus réussis et enchanteur (avec Peter et Eliott Le Dragon); une belle réussite aussi bien narrative que visuelle, qui nous a joliment réconcilié aussi bien avec le concept - bientôt usé jusqu'à la moelle - que le cinéma bancal mais généreux du cinéaste.

Redevenu in auprès de la major aux grandes oreilles après la déconvenue artistique (mais pas pécuniaire) Iron Man II, le Favreau devait logiquement mettre en boite la suite des aventures de Mowgli, mais un communiqué officiel de Disney affirmait en novembre dernier,  que le papa de Elfe s'est attaché à un autre projet, bien plus casse-gueule sur le papier.
En effet, Favreau mettra en scène l'adaptation live du Roi Lion, chef-d'oeuvre animé absolu de la firme, qui contiendra logiquement, quelques chansons de la version originale.

Un choix logique vu son travail sur The Jungle Book, reste qu'il est assez difficile d'être enthousiasmé par une telle transposition sur grand écran, et ce même si le film suit la même note d'intention que le précédent film du réalisateur.
Il n'empêche que, tout comme le précédent film de Favreau, la puissance du casting vocal peut très bien rendre le projet plus alléchant que prévu. 

Preuve en est aujourd'hui, puisque Variety annonce (par le biais de Favreau sur Twitter), que l'immense James Earl Jones, qui incarnait déjà vocalement Mufasa dans le dessin animé, retrouvera le rôle du père de Simba; tandis que le génial Donald Glover, futur Lando Calrissian dans le spin-off Star Wars centré sur Han Solo, se serait engagé pour être ni plus ni moins que Simba.
Le Donald semble faire son trou chez la major aux grandes oreilles, et ça c'est une bonne nouvelle...







John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.