Box-Office

Box-office US du weekend du 10/02/2017 : Cinquante nuances (briques ?) de Bruce Wayne !


Bruce Wayne version briques jaunes attire (heureusement) plus que Christian Grey.


Et ce n'est pas plus mal, tant la franchise romantico-SM méritait bien une petite claque sur le cul au B.O., à défaut d'en mettre quelques-unes à l'écran. 
Moins fort que La Grande Aventure Lego (aussi bien qualitativement parlant que d'un point de vue recettes), le film de Chris McKay se paye un excellent premier weekend, et même s'il n'atteindra pas les scores élogieux du carton animé du moment, Tous en Scène, il n'aura clairement aucun mal à rembourser son maigre investissement sur ses terres (55,6M$ en trois jours pour 80M$ de budget).

Tout comme le second Fifty Shades, qui aurait très bien pu se rentabiliser dès son premier weekend (46,7M$ pour 55M$ de budget), lui qui est loin devant le troisième, John Wick 2, qui à défaut de racoler les midinettes comme Mr Grey, ne se prive pas de tirer sur tout ce qui bouge durant ses deux heures de métrage.
Mais pour un B Movie pur et dur, démarrer à 30M$ c'est plus qu'un super départ ces dernières années. 

Éjecté du trône de leader et même du podium après trois semaines de leadership, Split continue sur sa belle lancée et dépasse la barre symbolique des 100M$ après un mois (112,2M$), tandis que Les Figures de l'Ombre et La La Land n'en finissent plus de récolter du billet vert en masse (respectivement 131,4M$ et 126,6M$), après huit et dix semaines d'exploitation. 




1. Lego Batman, Le film (1) $55 635 000 $55 635 000
2. 
Cinquante nuances plus sombres (1) $46 797 825 $46 797 825
3. 
John Wick 2 (1) $30 015 000 $30 015 000

4. 
Split (4) $9 421 110 $112 293 380
5. 
Les Figures de l'Ombre (8) $8 000 000 $131 452 250
6. 
A Dog's Purpose (3) $7 365 335 000 $42 595 010
7. 
Rings (2) $13 000 000 $13 000 000

8. 
La La Land (10) $5 000 000 $126 610 345
9. 
Lion (5) $4 083 000 $30 368 722
10. 
The Space between us (2) $1 760 000 $6 595 158

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.