Bandes Annonces

Bande annonce pour Gangsterdam de Romain Levy


Oui, c'est le nouveau long métrage du papa du pourtant très sympa Radiostars...


" Ruben, Durex et Nora sont tous les trois étudiants en dernière année de fac. 
Par manque de confiance en lui, Ruben a déjà raté une fois ses examens. 
Même problème avec Nora, à qui il n'ose avouer ses sentiments. 
Et ce n'est pas Durex son ami d’enfance, le type le plus gênant au monde, qui va l’aider…
Lorsqu’il découvre que Nora est aussi dealeuse et qu’elle part pour Amsterdam afin de ramener un tout nouveau type de drogue, Ruben prend son courage à deux mains et décide de l’accompagner. 
Ce voyage à Amsterdam, c’est le cadre idéal pour séduire enfin Nora, dommage pour lui que Durex s’incruste dans l’aventure. 

Alors que tous les trois découvrent la capitale la plus dingue d’Europe, leur vie va franchement se compliquer quand ils vont réaliser que la drogue qu’ils viennent de récupérer appartient aux plus grands criminels d’Amsterdam…
Très vite Ruben, Durex et Nora vont comprendre que pour retrouver leur vie d’avant, ils vont devoir cesser d’être des blaireaux, pour devenir de vrais héros. "



Voici le pitch fournit - et la bande annonce - donc de Gangterdam, nouveau long métrage de Romain Levy, papa du (très) sympathique Radiostars, péloche dont on ne sait pas trop quoi penser pour le coup, surtout que nous sommes loin d'être sensible au talent (ha ha ha, rires en boite à la Totoff Lambert) ni même au charisme de son interprète vedette, Kev Adams.

Mais comme le merveilleux Rutger Hauer, ainsi que les excellents Manu Payet et Hubert Koundé, y seront des seconds couteaux de luxe, assurément qu'on ira tout de même jeter un petit coup d'oeil en salles au moment de sa sortie, prévue pour le 29 mars prochain.



John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.