News

Nicolas Winding Refn dévoile le synopsis de son prochain projet, The Avenging Silence


Un film d'espionnage qui s'annonce bien sanglant et singulier, NWR oblige...


 
Si son dernier long métrage en date, The Neon Demon, aura encore une fois divisé les cinéphiles (chef-d'oeuvre pour certains, péloche démontrant la limite de son cinéma pour d'autres), gageons tout de même que ce bon vieux Nicolas Winding Refn sait méchamment bien teaser ses projets.

Intitulé The Avenging Silence (décidémment, le bonhomme adore vraiment les héros taiseux), son prochain long métrage vient de se payer un synopsis maousse costaud, même si l'on ne sait pas encore quand ses prises de vues débuteront, ni même si le papa de Bronson a déjà des vues sur un potentiel casting vedette.
Dans tous les cas, pour sa première incursion dans le film d'espionnage, il semble bel et bien avoir mis les petits plats dans les grands.

« L’espion en question était un expert dans son domaine en Europe, mais un accident a abimé ses cordes vocales lorsqu’il a échoué une précédente mission six ans auparavant et il est à présent muet, ce qui l’a obligé à quitter officiellement sa profession. 
Quand un ancien Yakuza exilé en France en tant que businessman lui propose de faire tomber l’homme le plus dangereux du Japon, il accepte son offre. 
Comme il a peur de l’avion, il voyage en cargo, mais une explosion provoque son naufrage et notre espion parvient sur les côtes du sud du pays en canot de sauvetage. 
Etant donné qu’il est muet, son voyage à travers le Japon se fait en silence. 
Il le parcourt à la recherche de 4 indices représentant la conquête, la guerre, la famine et la mort.
Une fois réunies, ces clés lui permettront de découvrir l’endroit où se cache l’ancien chef des Yakuzas. 

Celui-ci est célèbre pour avoir tué plusieurs membres rebelles de son organisation en 2004. 
Les survivants supposent qu’il s’apprête à revenir aux affaires après s’être caché de longues années en montagne, loin de toute technologie. 
Ce train de vie austère aurait tourné à l’obsession… 
Une autre rumeur court à propos de ce boss : il se serait suicidé depuis des années. 
Pourtant, des prisonniers qui ont réussi à lui échapper jurent qu’il est en train de monter un plan pour revenir. 
Ses rivaux pensent que ce comeback va déterrer la trahison la plus tristement célèbre de leur histoire.
Notre espion se lance donc dans un voyage existentiel à travers le Japon en cherchant à réunir toutes les pièces du puzzle qui lui permettront d’atteindre ce Yakuza et de le confronter au cours d’une terrifiante conclusion
. »


Décor asiatique + héros muet + vengeance + certainement une pluie de cadavres...
Manquerait plus que Refn convoque son pote Ryan Gosling pour en être la vedette, et on verrait bien ce  The Avenging Silence comme l'ultime opus d'une potentielle trilogie entamée par Drive et Only God Forgives.

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.