Box-Office

Box-office US du weekend du 13/01/2017 : Cookie Lyon est toujours la reine du B.O !


Étonnant leader la semaine passée, Les Figures de l'Ombre confirme avec plus de poigne, son leadership ce weekend.



C'est la belle histoire du moment.
S'il est l'un des grands oubliés de la course aux statuettes dorées 2017, Les Figures de l'Ombre sera avant tout et surtout, le drame indé ayant détrôner de la tête et des épaules, un fringant leader, Rogue One (qui tutoie les 500M$ après cinq semaines - 498,8M$), que l'on pensait imbattable. 

Avec 54,8M$ après un mois, le film double son investissement de 25M$, et tient solidement la tête du B.O. encore une fois cette semaine, devant un La La Land de plus en plus triomphant (74M$ après six semaines, pour 30M$ de budget), et qui pourrait bien atteindre les 100M$ sur sds terres en fin de parcours.

Derrière, ça se tire la bourre entre Tous en Scène (203M$ en un mois), Rogue One et The Bye Bye Man, bande horrifique qui est la nouveauté la plus célébrée en salles de la semaine (13,3M$), loin devant Sleepless, remake du thriller français Nuit Blanche (8,8M$) mais surtout le four annoncé Monster Cars (10,5M$ pour 120M$ de budget).

Si Passengers limite la casse (90M$ en un mois pour 110M$ d'investissement), en revanche, Underworld : Blood Wars lui, boit déjà la tasse après dix jours (23,9M$ pour 35M$ de budget).




1. Les Figures de l'Ombre (4) $20 450 000 $54 833 200
2. 
La La Land (6) $14 500 000 $74 081 569
3. 
Tous en Scène (4) $13 810 970 $203 026 490

4. 
Rogue One : A Star Wars Story (5) $13 759 000 $498 850 734
5.
The Bye Bye Man (1) $13 378 000 $13 378 000
6. 
Patriots Day (4) $12 000 000 $12 924 082
7. 
Monster Cars (1) $10 500 000 $10 500 000

8. 
Sleepless (1) $8 468 787 $8 468 787
9. 
Underworld : Blood Wars (2) $5 815 000 $23 931 118
10. 
Passengers (3) $5 825 000 $90 004 731

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.