Bandes Annonces

Bande annonce VF (version longue) pour Spider-Man : Homecoming de Jon Watts


La grosse surprise de l'été ciné 2017 ?



C'est désormais une certitude : Spider-Man aka Tom Holland est bel et bien l'attraction number one de la Phase 3 Marvelienne sur grand écran tant dans Captain America : Civil War, le bonhomme - tout comme Black Panther - a volé le show.
Preuve que le MCU mise énormément sur Peter Parker et son retour au bercail, le titre à peine révélateur de sa nouvelle aventure solo/reboot attendu pour l'été 2017 : Spider-Man : Homecoming (on préférait nettement The Spectacular Spider-Man, mais aussi de The New Avenger).

Ce que l'on sait pour sur jusqu'à maintenant concernant ce reboot, c'est qu'il sera mis en boite par Jon Watts (papa du sympathique slashers Clown produit par Eli Roth et de l'ambitieux Cop Car avec Kevin Bacon) et qu'il ne devrait pas s'attarder de nouveau sur les origines du héros - ouf.


 
Mieux, il incarnerait un teen movies à la John Hugues avec des explosions, pourrait voir Spidey côtoyer Iron Man/Tony Stark durant tout le film - une sorte de processus d'initiation/test pour intégrer les Avengers -, et aurait pour Tante May la bombe Marisa Tomei.
Tony Revolori pourrait lui être Flash Thompson, Jon Favreau sera de retour en Happy Hogan (le lien facile entre Stark et Parker) alors que Michael Keaton et Michael Chernus camperont sensiblement les deux vilains du métrage : Adrian Toomes/Le Vautour et Phineas Mason/Le Bricoleur.
Zendaya serait quand à elle une amie de Peter, Michelle - et non MJ - alors que Bokeem Woodbine devrait être le Shocker - et donc un potentiel troisième vilain.
Point d'idées en revanche pour les potentiels rôles de Donald Glover, Logan Marshall-Green ou encore Angourie Rice.

Vous nous suivez encore ?
Bref, une chose est sure, on donne rdv à Spidey les salles obscures hexagonales pour le 7 juillet 2017.




John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwoood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.