Julie Delpy

Julie Delpy au scénario, à la réalisation et en vedette du drame My Zoe ?


Un drame familial pour lequel elle dirigera - au minimum - Gemma Arterton et Daniel Brühl !



Qu'on se le dise, Julie Delpy est de loin l'une des cinéastes françaises les plus talentueuses de ces deux dernières décennies, éblouissante aussi bien devant que derrière la caméra, surtout quand elle apporte la maestria de sa plume à ses différents productions. 
Alors que son dernier passage derrière la caméra remonte à 2015 avec la pétillante et décomplexée comédie Lolo, Deadline nous annonce ce soir que la belle aurait décemment trouver un nouveau projet à sa mesure.

En effet, le site annonce qu'elle devrait écrire, réaliser et être la vedette du drame familial My Zoe, qui suivra l'histoire, à Moscou, de Isabelle, une généticienne se remettant peu à peu d'un mariage douloureux et toxique, bien décidé à élever sa fille Zoé par elle-même malgré une garde conjointe avec son ex-mari James.
Dans son malheur, elle se tournera vers un jeune couple, qui l'aideront à reconstruire sa vie de famille et sa relation avec la prunelle de ses yeux, qui compte plus que tout dans son existence.


" J'ai commencé à penser et à prendre des notes sur ce film il y a plus de 20 ans.Le sujet m'est venu à l'esprit lors d'une discussion avec [le réalisateur Krzysztof] Kieslowski au sujet de la parentalité, de l'amour et du destin. Le film parle de l'amour inconditionnel que vous ressentez en tant que parent. L'écriture fut un processus très profond, j'ai donné à ce projet toute la vérité que j'avais et j'espère qu'elle résonnera chez les autres. " Julie Delpy

Côté casting, Deadline nous allèche en confirmant que le jeune couple établit à Moscou sera campé par les exceptionnels Gemma Arterton et Daniel Brühl.
Alors que son tournage pourrait débuter d'ici l'été prochain au Royaume-Uni, le projet devrait d'abord susciter l'intérêt des acheteurs au prochain marché du film européen à Berlin, en février.

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.