Box-Office

Box-office US du weekend du 16/12/2016 : Rogue One explose tout sur son passage !


Encore et toujours, Star Wars réunit le public en masse dans les salles obscures...


Comme prévu, le Star Wars nouveau est venu et le Star Wars nouveau a vaincu la concurrence, avec puissance.Avec 155M$ de recettes en trois jours (pour 200M$ de budget, remboursé dans la semaine sur ses propres terres...), le film se paye l'un des meilleurs démarrage depuis du second semestre de 2016 (meilleur démarrage pour un mois de décembre, après Le Réveil de la Force), tout en tutoyant du bout de la pellicule les recettes du pourtant fringuant Vaiana (161,8M$ après un mois d'exploitation).

Un succès monstre, qui ne laisse que des miettes à l'autre nouveauté de la semaine, Beauté Cachée et son casting maousse costaud (Will Smith, Kate Winslet, Edward Norton, Keira Knightley, Helen Mirren...), qui récolte seulement 7M$ pour son premier weekend.

Derrière, le délirant Joyeux Bordel s'accroche au podium avec 31,5M$ en dix jours (45M$ de budget), tandis que Les Animaux Fantastiques dépasse les 200M$ de recettes après cinq semaines (207,6M$).

Côté indé, Manchester By The Sea (14M$ en cinq semaines) et La La Land (5,2M$ en dix jours) gonflent leurs audiences et leurs nombres de salles, là ou Premier Contact se rapproche joliment des 100M$ en fin de parcours (86,4M$ en six semaines).





1. Rogue One : A Star Wars Story (1) $
155 000 000 $155 000 000
2. Vaiana, La légende du bout du monde (4) $
11 600 000 $161 858 745
3. Joyeux Bordel ! (2) $
8 450 000 $31 518 267

4. Beauté Cachée (1) $
7 000 000 $7 000 000
5. Les Animaux Fantastiques (5) $
5 030 000 $207 681 095
6. Manchester by The Sea (5) $
4 156 338 $14 016 643
7. La La Land (2) $
4 020 000 $5 260 166

8. Premier Contact (6) $
2 775 000 $86 468 367
9. Doctor Strange (7) $
2 036 000 $226 086 027
10. Nocturnal Animals (5) $
3 193 685 $8 812 186

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwoood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.