Critiques

[CRITIQUE] : Demain Tout Commence


Réalisateur : Hugo Gélin
Acteurs : Omar Sy, Gloria Colston, Clémence Poésy, Antoine Bertrand, Clémentine Célarié,...
Distributeur : Mars Distribution
Budget : -
Genre : Comédie, Drame.
Nationalité : Français.
Durée : 1h58min.

Synopsis :
Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille…



Critique :



On avait laissé en février dernier le génial Omar Sy avec ce qui était, au bas mot, sa plus belle partition à ce jour, celle de Rafael Padilla/Chocolat dans le brillant biopic Chocolat de Roschdy Zem qui, sauf boycotte ahurissant de l'académie, pourrait bien lui valoir une seconde - et méritée - statuette dorée dans l'hexagone.

Et alors que la riche année ciné 2016 est en train de tourner son ultime page (l'une des plus passionnantes, sans hésitation), le voilà de retour pour le très attendu Demain Tout Commence d'Hugo Gélin (Comme des Frères), comédie dramatique bien plus riche et complexe que ne le laissait présager sa pourtant jolie bande annonce.



En prenant pour sujet le thème un brin éculé de la monoparentalité et de son quotidien loin d'être simple, le cinéaste évite gentiment les écueils et clichés faciles de la dramédie populaire française en signant une oeuvre touchante et follement empathique dans laquelle il prend judicieusement son temps pour présenter les enjeux de son intrigue et ses personnages (certes un poil caricaturaux mais qu'importe), les rendant de facto, plus attachants et plaisants à suivre.

Difficile pour le spectateur alors, de ne pas éprouver le moindre attachement envers Samuel, héros fêtard dont le quotidien sera chamboulé par l'arrivée impromptu d'un petit être qui deviendra pourtant très vite son unique raison de vivre (la faute à une mère aux abonnées absentes depuis huit ans); idem pour la jeune Gloria, fillette aussi insouciante que mature, dans sa manière d'épauler/soutenir son père dans la vie de tous les jours.

Porté par une écriture subtile jonglant entre les émotions avec une habileté remarquable (mais pas dénué de quelques défauts, on pense logiquement à sa voix-off plombante, notamment dans le final), Demain Tout Commence fait fit du manque d'originalité de son propos en brodant une histoire solide alignant les rebondissements/twists autant surprenants que crève-coeur pour la plupart, que viennent par ailleurs magnifier une réalisation inspirée et quelques joutes verbales plutôt bien senties.



Devant la caméra, Omar Sy, toujours aussi lumineux et charismatique, délivre un nouveau numéro poignant et son tandem avec la craquante Gloria Colston (une petite boule d'énergie que l'on espère revoir très vite sur grand écran), à l'alchimie/complicité incroyable, est de loin le point fort d'un métrage qui tourne entièrement - ou presque - autour d'eux.

Petite pépite d'humour et de tendresse qui ne laissera pas indifférent son auditoire, Demain Tout Commence est un sublime drame sur l'amour paternel, croqué avec intelligence et justesse.
Omar Sy était déjà " intouchable " dans le cinéma hexagonal, il est désormais franchement indispensable.


Jonathan Chevrier



John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.