News

The Equalizer 2 en tournage pour septembre 2017 ?


Toujours avec le duo Antoine Fuqua/Denzel Washington à la baguette...


S'il est évident que The Equalizer premier du nom (notre critique ici), a joliment cartonné au box-office mondial au moment de sa sortie (192,3M$ de recettes pour 60M$ de budget), chez Sony, on a bien pris son temps pour penser à la suite des aventures de Robert McCall sur grand écran.

Deux ans donc, pour mettre en route une seconde aventure du héros campé par Denzel Washington, c'est le temps qu'aura mit le scénariste Richard Wenk - auteur du premier opus - pour signer une intrigue suffisamment convaincante aux yeux de la major, qui selon le producteur Todd Black, interrogé en pleine promotion du remake des 7 Mercenaires (toujours porté par le duo Fuqua/Washington), prévoirait de débuter les prises de vues du film pour septembre 2017 (le film était un temps espéré pour le 29 septembre 2017 dans les salles obscures outre-Atlantique).

"Le script est prêt et nous tournerons juste après la fête du travail, si l'agenda de Denzel le permet. Donc The Equalizer 2 se tournera au mois de septembre de l'année prochaine, peut-être même avant, tout dépendra d'un autre film avec Denzel que nous avons déjà commencé à tourner. Nous allons travailer un peu plus et nous allons nous mettre en quête de son nouveau nemesis." Todd Black
Bien évidemment, le duo Antoine Fuqua et Denzel Washington (dont ce sera la première suite de toute sa carrière) seront bien de retour devant et derrière la caméra, même si Fuqua aura sacrément du pain sur la planche entre temps puisqu'il devra d'ici là cornaquer le remake de Scarface piur Universal, mais également,  on l'espère, continuer le développement de The Man Who Make it Snow, ou il retrouvera (déjà) son héros de La Rage au Ventre, Jake Gyllenhaal.

Pour rappel, The Equalizer premier du nom était l'adaptation ciné d'une série culte des 80's, ou l'on suivait Robert McCall, un agent de la CIA à la retraite, qui se prend d'affection pour une jeune prostituée (jouée par Chloé Grace Moretz), ce qui lui cause de sales différends avec la mafia russe...


John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.