D'après une Histoire Vraie

Eva Green au casting du prochain film de Roman Polanski ?


Oui, oui, OUI !


Célébrée à la hauteur de son talent outre-Atlantique aussi bien sur le petit (feu la brillante Penny Dreadful) que sur le grand (elle a tourné chez Tim Burton, Ridley Scott, Gregg Araki, Robert Rodriguez), la sublime Eva Green manque pourtant cruellement de reconnaissance sur ses propres terres, tant elle désespère - tout comme les cinéphiles que nous sommes - d'être désirée par les cinéastes hexagonaux (son dernier long en France date de 2004, le dispensable Arsène Lupin de Jean-Paul Salomé)

Attendue justement dans le prochain film de Burton, Miss Peregrine et les Enfants Particuliers - en salles dès le 05 octobre prochain -, la belle aurait finalement enfin trouvé un projet pour elle par chez nous, si on en suit le site Variety aujourd'hui.
Et pas des moindres puisqu'il s'agit tout simplement du prochain long du vénéré Roman Polanski, D'après une Histoire Vraie, ou la belle promesse d'un thriller tendu et tordu comme le cinéaste les affectionne tant.

Adapté du livre de Delphine de Vigan (couronné par le prix Renaudot en 2015), co-écrit par Polanski et Olivier Assayas, le film contera l'histoire d'une écrivain qui tente de retrouver l'inspiration après un succès.
Elle va alors se prendre d'affection pour une de ses fans au point de la laisser s'installer dans sa vie, devenir une aide indispensable, une confidente précieuse, mais également une présence de plus en plus étouffante et menaçante...

Eva Green sera la fan envahissante tandis que madame Polanski, la géniale Emmanuelle Seigner, campera l'écrivain.
Le tournage devrait débuter dès le mois de novembre, une fois que Green en aura terminé avec celui de Euphoria, un drame sur deux soeurs où elle partagera la vedette avec la tout aussi sublime Alicia Vikander.

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.