Box-Office

Box-office US du weekend du 23/09/2016 : Les 7 Mercenaires détrônent le grand Clint !


Et le film permet à Sony d'engranger un second carton consécutif après celui de Don't Breathe...



Accueillit assez moyennement par les critiques US malgré un casting pimpant et une vraie volonté d'offrir une relecture aussi contemporaine que respectueuse d'un des classiques (mais déjà lui même un remake) du cinéma ricain, Les 7 Mercenaires n'aura pas manqué son arrivée dans les salles obscures US.
Avec 35M$ tout rond (pour 90M$), le film d'Antoine Fuqua s'empare tranquillement du trône de leader ce weekend, loin devant l'animé de chez Warner Cigognes et Compagnie, qui démarre bien plus timidement (21,8M$ pour 70M$ de budget).

À l'instar du gros carton de la rentrée Don't Breathe (81,1M$, soit plus de huit fois son budget), The Magnificent Seven s'annonce comme un nouveau succès pour Sony.
Tout comme Sully pour la Warner, gros prétendant à la course aux Oscars, qui s'approche des 100M$ de recettes après trois semaines (92,3M$), tandis que Suicide Squad devrait finir sa carrière aux alentours des 330M$ en fin de parcours (318,1M$ en huit semaines).

Derrière, si les premiers weekend de Snowden (15,1M$), Bridget Jones Baby (16,4M$) et Blair Witch (16,1M$) n'étaient pas glorieux, leur second l'est encore moins...



1. Les 7 Mercenaires (1) $35 000 000 $35 000 000
2. Cigognes et Compagnie (1) $21 805 000
$21 805 000
3. 
Sully (3) $13 830 000 $92 393 447

4. 
Bridget Jones Baby (2) $4 520 615 $16 457 675
5. 
Snowden (2) $4 144 989 $15 139 215
6. 
Blair Witch (2) $3 950 000 $16 128 695
7. 
Don't Breathe - La Maison des Ténèbres (5) $3 800 000 $81 110 808


8. Suicide Squad (8) $3 110 000 $318 133 343
9. 
When The Bough Breaks (3) $2 300 000 $26 613 349 
10. 
Kubo et l'armure magique (6) $1 103 000 $45 934 573

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.