Box-Office

Box-office US du weekend du 16/09/2016 : Sully plus fort que Bridget et Snowden !


Mais surtout de la suite attendue de Blair Witch, signée Adam Wingard...



Gros favoris aux prochains Oscars, Sully est également un aimant à billets vert.
Bien aidé par son buzz positif et des critiques élogieuses, le film de Clint Eastwood porté par l'inestimable Tom Hanks, reste un solide leader ce weekend, avec 70,5M$ sur dix jours, devenant ainsi une belle affaire rentable pour la Warner (son investissement est de 60M$) avant même son arrivée dans les salles obscures internationales.

Ce qui est également le cas de Blair Witch signé Adam Wingard, suite direct du film culte malmené par la critique, et qui n'aura au final pas réellement incarner le gros succès public que son big buzz promotionnel le laissait présager.
Reste qu'avec 9,6M$ - pour 5M$ de budget -, le film se hisse sur la seconde marche du podium devant les deux autres nouveautés de la semaine, Bridget Jones Baby (8,2M$, faible premier weekend là ou il cartonne outre-Manche) et Snowden (8,023M$ avec un nombre de salles moins conséquent).

Dans le même temps, Don't Breathe s'approche tranquilou des 100M$ en fin de parcours après un mois (75,3M$), tandis que Suicide Squad continue à glaner du billet vert au delà des 300M$ (313,7M$ en sept semaines) et que Peter et Eliott le Dragon se rentabilise durablement sur ses propres terres (72,8M$ après six semaines pour 65M$ de budget).



1. Sully (2) $22 000 000 $70 541 351
2. Blair Witch (1) $9 650 000
$9 650 000
3. Bridget Jones Baby (1) $8 240 615 
$8 240 715

4. Snowden (1) $8 023 329 
$8 023 329
5. 
Don't Breathe - La Maison des Ténèbres (4) $5 600 000 $75 328 781
6. 
When The Bough Breaks (2) $5 525 000 $22 697 732
7. 
Suicide Squad (7) $4 710 000 $313 782 332

8. 
Robinson Crusoé (2) $2 650 000 $6 664 269
9. 
Kubo et l'armure magique (5) $2 509 000 $44 240 974 
10. 
Peter et Eliott le Dragon (6) $2 041 000 $72 805 525


John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.