Bandes Annonces

Bande annonce VF pour Tu ne Tueras Point de Mel Gibson


Mad Mel à la réal : gros potentiel de film immanquable (au minimum)



" Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. 
Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer.

Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. 
Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. 
Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda,  il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés. "



De loin le metteur en scène/acteur le plus insaisissable et talentueux de sa génération (avec Kevin Costner), Mel Gibson, actuellement dans nos salles obscures avec le bouillant Blood Father de Jean-François Richet, se remet enfin derrière sa caméra pour nous offrir un film de guerre qui nous laissera certainement k.o. à sa sortie : Hacksaw Ridge aka Tu ne Tueras Point dans l'hexagone (pourquoi pas...).
Porté par un casting de dingue (Andrew Garfield, Vince Vaughn, Teresa Palmer, Sam Worthington, Luke Bracey, Hugo Weaving et Rachel Griffiths) et une histoire inspirée de faits réels, Tu ne Tueras Point est attendu dans les salles pour le 9 novembre prochain.

Parce que Mad Mel est important aussi bien au septième art qu'à notre cinéphilie, on sera bien évidemment du rendez-vous.

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.