Captain Marvel

Captain Marvel : Une shortlist de trois réalisatrices pour la réalisation !


On met un gros billet sur Niki Caro !


Depuis le dernier Comic-Con c'est une certitude, la belle et oscariée Brie Larson sera bien Carol Danvers pour Marvel, et que le film qui lui est consacré, Captain Marvel, sera bien une origin story entre deux univers.
Joie, joie, joie !

Premier Vrai film féminin du MCU (là ou le DC-verse n'a pas trainé avec son Wonder Woman), Captain Marvel suivra le destin de Carol Danvers donc, pilote de l'Air Force dont l'ADN se retrouve mélangé à celui d'un extra-terrestre à la suite d'un accident.
Dotée de super-pouvoirs (elle possède une force, une endurance et une vitesse surhumaine, mais elle peut aussi voler à la vitesse du son et émettre des rafales d'énergie explosives du bout des doigts), elle décidera de les utiliser pour combattre le mal et accessoirement, rejoindre la team de Vengeurs dominé par Cap America et Cie.

Mais si leur actrice vedette a été trouvée, en revanche le plus dur reste à faire pour la major, comme attirer une cinéaste de talent (car Marvel semble s'être décidé à ne signer qu'une femme sur ce projet), capable de diriger d'une main de faire ce blockbuster.
Le THR annonce aujourd'hui que la firme aurait établit une courte shortlist de réalisatrices, dans laquelle figure Lesli Linka Glatter (wannabe cinéaste ayant fait ses gammes sur les séries Homeland, Mad Men ou encore Gilmore Girls), Niki Caro (McFarland, USA déjà produit par Disney, L’affaire Josey Aimes) et Lorene Scafaria (Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare et scénariste de la sympathique romcom Une Nuit à New-York avec Michael Cera).
Si rien ne dit que l'heureuse élue sera l'une d'entre elle, même si Caro est citée depuis quelques semaines, en revanche, Jennifer Kent (Mister Babadook) et Jennifer Yuh (Kung Fu Panda 2 & 3) ne semblent plus être en lice pour le dernier carré.
Dommage pour Kent...


John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.