Batgirl

Nicolas Winding Refn veut diriger un film solo Batgirl !


Sérieuse ou non, l'idée fait en tout cas méchamment grimper le bandomètre...


Alors que le mitigé mais esthétiquement renversant The Neon Demon, vient tout juste de débarquer dans les salles US (il y est déjà depuis un bon moment dans l'hexagone, notre critique ici), le génial Nicolas Winding Refn est donc en quête d'un nouveau potentiel projet qui, on l'espère, incarnera une œuvre plus maitrisé que la précédente.

Et si l'on ne sait toujours pas de quoi sera fait son avenir vu que le bonhomme est attaché à une multitude de projets, l'interview qu'il vient de donner au site Business Insider, démontre qu'il a toujours autant envie de mettre en boite un film de super-héros dans un futur proche.
Et pas n'importe lequel puisqu'il désirerait ni plus ni moins signer une aventure solo de... Batgirl, qui pourrait dès lors, trouver une place non-négligeable dans le DC-verse qu'essaye de constituer doucement mais surement, le duo DC/Warner.

" Quels sont les super-héros qui restent ?
Vous connaissez celui qui m'intéresse ?
Je veux faire Batgirl. Faisons travailler Warner sur cette idée.
J'adorerais faire un film de super-héros, ce serait probablement super fun. Je ne sais juste pas quand ça va arriver.
Si je tiens particulièrement à ma liberté de création, j'ai aussi envie de faire un de ces gros films hollywoodiens qui coûtent énormément d'argent, avec tous ces gens qui tournent autour avec leurs smartphones et toute cette folie. " Nicolas Winding Refn

Si l'on a pour certitude que la Warner n'avait pas du tout dans l'idée de produire un film Batgirl dans un futur proche (il n'est pas cité dans leur calendrier, il est vrai, très changeant depuis l'accueil mitigé de Batman v Superman, dans lequel elle devait un temps figurer), force est d'avouer que voir NWR s'attacher à un blockbuster allèche au plus haut point les cinéphiles que nous sommes.

Mais pas sur que cela soit le cas de la major, tant le danois fou n'est pas forcément le premier nom que l'on associerait à un tel projet; et encore plus quand on sait qu'un Suicide Squad pourtant furieusement bandant, se verra castrer un brin par un classement en salles limité (PG-13).
Et ce n'est un secret pour personne, Winding Refn n'est clairement pas un cinéaste tout public...

John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.