Hostiles

Rosamund Pike rejoint Christian Bale au casting de Hostiles signé Scott Cooper


Quelques après l'exceptionnel Striclty Criminal, Cooper prépare doucement mais surement son nouveau long...


Pour nous, Scott Cooper est, à l'instar du vénéré Jeff Nichols, le jeune cinéaste le plus important du cinéma ricain.
Papa de trois films absolument grandiose (Crazy Hearts, Les Brasiers de la Colère et Strictly Criminal), le bonhomme, capable d'attirer dans son sillage une pluie indécente de talents, a déjà imposé sa marque à Hollywood et dans nos cœurs de cinéphiles endurcis.

Raison de plus pour attendre avec une furieuse impatience chacune de ses sorties dans les salles obscures.
Le nouveau projet en date du Scott sera Hostiles, qu'il a écrit et qu'il mettra en scène avant la fin de l'année, quatrième long pour lequel il retrouvera l'inestimable Christian Bale en vedette, trois ans après Les Brasiers de la Colère (notre critique ici).
Ou l’histoire d’un légendaire capitaine de l’Armée qui après une forte résistance, accepte à contre-cœur d’escorter Cheyenne, un chef de guerre mourant, et sa famille dans les terres de leur tribu.
De là, un parcours périlleux va commencer, et is vont devoir surmonter des obstacles hostiles (d'ou le titre hein) sur leur chemin...

Alléchant.
Aujourd'hui, si le projet fait parler de lui c'est par l'intermédiaire du site Deadline, qui annonce que la sublime Gone Girl Rosamund Pike, serait en négociations pour rejoindre le casting vedette du film.
Un joli retour des choses puisque la belle devait, pendant un temps, donner le change à Bale dans le projet avorté de James Mangold, The Deep Blue Good-By.

Bale + Pike + Cooper, par chez nous, il n'en faut pas plus pour que l'on bande déjà sérieusement comme des cochons...

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.