Cérémonies

Oscars 2016 : Le palmarès


Et les gagnants sont...


Autant évacuer la douleur en début de post histoire que cela soit fait : autant Mark Rylance a beau être génial et touchant dans le brillant Le Pont des Espions, autant c'est une véritable injustice (pour nous, mais pas que) que papa Stallone ne soit pas reparti de la cérémonie avec la statuette de Meilleur Acteur dans un second rôle tant il est époustouflant dans Creed - le grand oublié de la compétition avec Beasts of No Nation.

Passée cette cruelle déception, force est d'avouer que le reste de la cérémonie, animée par un Chris Rock tout simplement on fire (la soirée n'aurait pas été la même sans lui), n'a pas franchement réservé de surprise.

Entre les sacres annoncés de Spotlight (Meilleur Film), Inarritu (Meilleur Réalisateur pour la deuxième fois consécutive), Brie Larson (Meilleure Actrice) et Leonardo DiCaprio (Meilleur acteur, ENFIN !), on notera tout de même la jolie razzia de Mad Max Fury Road a fait sur les oscars techniques (6 récompenses dont Meilleur Montage) tandis que Emmanuel Lubezki a marqué l'histoire avec un troisième trophée en trois ans (Meilleure Photographie pour Gravity, Birdman et The Revenant), et que l'immense Ennio Morricone remporte sa première statuette dorée, à l'âge de... 87 ans !

Bref, voici le palmarès complet de ses oscars 2016.












Meilleur film :

The Big Short - Le Casse du Siècle d'Adam McKay (critique ici)
Mad Max : Fury Road de George Miller (critique ici)
The Revenant de Alejandro González Inárritu (critique ici)
Le Pont des Espions de Steven Spielberg (critique ici)
Brooklyn de John Crowley (critique ici)
Room de Lenny Abrahamson (critique ici)
Seul Sur Mars de Ridley Scott (critique ici)
VAINQUEUR Spotlight de Tom McCarthy (critique ici)




Meilleur réalisateur :

VAINQUEUR Alejandro González Inárritu pour The Revenant
Lenny Abrahamson pour Room
George Miller pour Mad Max : Fury Road
Tom McCarthy pour Spotlight
Adam McKay pour The Big Short - Le Casse du Siècle





Meilleur scénario original :

Le Pont des Espions de Steven Spielberg
Straight Outta Compton de F. Gary Gray (critique ici)
Ex Machina d'Alex Garland (critique ici)
VAINQUEUR Spotlight de Tom McCarthy
Vice-Versa de Pete Docter (critique ici)



Meilleur scénario adapté :

Brooklyn de John Crowley
Carol de Todd Haynes (critique ici)
VAINQUEUR  The Big Short - Le Casse du Siècle d'Adam McKay
Room de Lenny Abrahamson
Seul Sur Mars de Ridley Scott



Meilleur acteur :

VAINQUEUR Leonardo DiCaprio pour The Revenant
Eddie Redmayne dans The Danish Girl (critique ici)

Michael Fassbender pour Steve Jobs (critique ici)
Bryan Cranston pour Trumbo
Matt Damon pour Seul sur Mars




Meilleure actrice :

Cate Blanchett pour Carol
VAINQUEUR Brie Larson pour Room
Jennifer Lawrence pour Joy (critique ici)
Saoirse Ronan pour Brooklyn
Charlotte Rampling pour 45 Years




Meilleur second rôle féminin :

VAINQUEUR Alicia Vikander pour The Danish Girl
Rooney Mara pour Carol
Jennifer Jason Leigh pour Les Huit Salopards (critique ici)
Kate Winslet pour Steve Jobs
Rachel McAdams pour Spotlight





Meilleur second rôle masculin :

Sylvester Stallone pour Creed (critique ici)
Tom Hardy pour The Revenant
VAINQUEUR Mark Rylance pour Le Pont des Espions
Mark Ruffalo dans Spotlight
Christian Bale pour The Big Short - Le Casse du Siècle





Meilleur film en langue étrangère :

Mustang (France) (critique ici)
VAINQUEUR Le Fils de Saul (Hongrie)
A War (Danemark)
Theeb (Jordanie)
Embrace of the Serpent (Colombie)



Meilleur documentaire :

VAINQUEUR Amy
Cartel Land
The Look of Silence
What Happened, Simone?
Winter on Fire: Ukraine’s Fight for Freedom





Meilleur documentaire (court) :

VAINQUEUR A Girl in the River: The Price of Forgiveness
Body Team 12
Chau, Beyond the Lines
Claude Lanzmann: Spectres of the Shoah
Last Day of Freedom





Meilleur film d'animation :

Anomalisa
(critique ici)
VAINQUEUR Vice-Versa
Shaun le mouton
(critique ici)
When Marnie was there
Boy and the world






Meilleur court-métrage:

Ave Maria
Day One
Everything Will Be Okay (Alles Wird Gut)
Shok
VAINQUEUR Stutterer

Meilleure bande originale :

Le Pont des Espions de Steven Spielberg
Carol de Todd Haynes
VAINQUEUR Les 8 Salopards de Ennio Morricone
Sicario de Denis Villeneuve (critique ici)
Star Wars : Le Réveil de la Force de J.J. Abrams (critique ici)



Meilleur mixage sonore

Le Pont des Espions de Steven Spielberg
Star Wars : Le Réveil de la Force de J.J. Abrams
VAINQUEUR Mad Max : Fury Road de George Miller
The Revenant d'Alejandro González Inárritu
Seul sur Mars de Ridley Scott



Meilleur son

Sicario de Denis Villeneuve
Star Wars : Le Réveil de la Force de J.J. Abrams
VAINQUEUR Mad Max : Fury Road de George Miller
The Revenant d'Alejandro González Inárritu
Seul sur Mars de Ridley Scott



Meilleure chanson :

" Earned It  "– 50 nuances de Grey (critique ici)
" Manda Ray " – Racing Extinction
" Simple Song #3 " – Youth (critique ici)
" Till it happens to you  "– The Hunting Ground
VAINQUEUR " Writing’s on the wall  " – 007 Spectre (critique ici)




Meilleure photographie :

Sicario de Denis Villeneuve
Carol de Todd Haynes
Mad Max : Fury Road de George Miller
VAINQUEUR The Revenant d'Alejandro González Inárritu
Les Huit Salopards de Quentin Tarantino



Meilleur montage :

Star Wars : Le Réveil de la Force de J.J. Abrams
The Revenant d'Alejandro González Inárritu
Spotlight de Thomas McCarthy
The Big Short - Le Casse du Siècle d'Adam McKay
VAINQUEUR Mad Max : Fury Road de George Miller



Meilleurs décors/costumes :

Carol de Todd Haynes
The Danish Girl de Tom Hooper
VAINQUEUR Mad Max : Fury Road de George Miller
The Revenant d'Alejandro González Inárritu
Cendrillon de Kenneth Branagh (critique ici)




Meilleur maquillage/coiffure :

VAINQUEUR Mad Max : Fury Road de George Miller
The Revenant d'Alejandro González Inárritu
The 100-Year-Old Man Who Climbed out the Window and Disappeared





Meilleurs effets spéciaux :

Star Wars : Le Réveil de la Force de J.J. Abrams
The Revenant d'Alejandro González Inárritu
Seul sur Mars de Ridley Scott
VAINQUEUR Ex Machina d'Alex Garland
Mad Max : Fury Road de George Miller




John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.