Box-Office

Box-Office US du weekend du 27 février 2016 : Gods of Egypt est le premier gros four de 2016 !


C'est emmerdant pour ce bon vieux Alex Proyas, mais le public américain a parlé...


Et même le public international tout court puisque Gods of Egypt n'a pas forcément passionné les foules dans les 68 pays ou il a pointé le bout de son nez depuis quelques jours.
En tout cas outre-Atlantique, plombé par des critiques assassines et un bad buzz franchement très sale (aussi moche que ses bandes annonces quoi), le film n'a pas fait de miracle et n'a récolté que 13M$ sur trois jours.

Soit même pas 1/10eme de son budget (140M$, hors campagne promo), ce qui en fait easy le premier flop retentissant - mais salement prévisible - de l'année ciné 2016.

Et alors que les autres nouveau de ce vendredi - tout comme la semaine passée - n'ont pas fait de miracle (Eddie The Eagle arrive 6eme avec 6,3M$ mais surtout l'attendu Triple 9 de John Hillcoat, 7eme avec 6,1M$), Deadpool en profite pour garder la tête pour la troisième semaine consécutive et engrange 31 nouveaux millions pour caracoler à un score hautement impressionnant - et encore plus pour un film Rated-R - de 285,6M$ en trois semaines (pour 58M$ de budget).
La barre des 300M$ est a portée de sabres...

Sinon dans le même temps, Kung Fu Panda 3 reste toujours sur le podium (128,4M$ en cinq semaines) et Star Wars : Le Réveil de la Force quitte enfin le Top 10 après 11 semaines d'un succès sans égal (926M$, record en cours).



1. Deadpool (3) $31 500 000 $285 639 009
2. Gods of Egypt (1) $14 000 000 $14 000 000
3. Kung Fu Panda 3 (5) $9 000 000 $128 455 359

4. Rizen (2) $7 000 000 $22 703 747
5. Eddie The Eagle (1) $6 300 000 $6 300 000
6. Triple 9 (1) $6 100 096 $6 100 096
7. Célibataire, Mode d'emploi (2) $5 155 000 $39 625 866

8. The Witch (2) $5 009 662 $16 618 191
9. Race (2) $4 273 000 $13 822 662
10. The Revenant (10) $3 800 000 $170 506 469

John Chevrier

Plus ou moins fils spirituel du Dude et du Zohan réunis, cinéphile/cinévore/cinémaniaque convaincu depuis mon premier battement de cils, je voue un culte sans borne à Sylvester Stallone. Biberonné aux séries B, les salles obscures sont mes secondes maisons et je fonds comme un vampire au soleil sans ma dose quotidienne de bonnes péloches.
Mes maîtres absolus : Carpenter, Spielberg, Kubrick, Cameron, Eastwood, Milius, Mann, Scorcese et Nolan.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.