Danny Boyle

Trainspotting 2 sera bien le prochain film de Danny Boyle !


Une arlésienne pour tous les cinéphiles, qui pourrait finalement se concrétiser d'ici 2016...


Danny Boyle avait émis la possibilité, à l'époque de la promotion de son sublime Trance, de mettre en scène pour 2016, un Trainspotting 2, une arlésienne pour tous les cinéphiles amoureux du premier long métrage, qui a presque vingt ans au compteur.

Mieux, cette dite suite devrait être l'adaptation de Porno, autre roman pondu par Irvine Welsh.
Porno reprend les personnages dix ans plus tard mais autour d’un film X : Renton (Ewan McGregor) est devenu propriétaire d’une boîte de nuit à Amsterdam et accepte de financer le film porno de son pote Sick Boy (Johnny Lee Miller), alors que Begbie (Robert Carlyle) sort de prison, décidé à se venger de Renton qui l’a doublé.

Mieux encore, McGregor, méchamment brouillé avec Boyle depuis que celui-ci lui avait préféré DiCaprio comme vedette de son La Plage, s'était finalement rabiboché - ou semble l'être tout du moins - avec le cinéaste en octobre dernier, comme il l'avait annoncé lors d'une interview pour site CinemaBlend
" On dirait que ça va arriver. L'idée est de tourner en 2016, pile pour fêter les 20 ans de la sortie de l'original. Et je suis chaud. Il y a 10 ans, je n'aurais pas été motivé, mais aujourd'hui je le suis ". Ewan McGregor
Y'avait plus qu'à concrétiser le tout quoi.
Et c'est ce qui semble être le cas si on en suit les dires du site Deadline aujourd’hui, s'appuyant sur les propos de Boyle himself venu présenter son alléchant SteveJobs au festival de Telluride.
En effet, le bonhomme affirme que le scénario de John Hodge (déjà scénariste du premier) est tellement génial que tous les acteurs ont donné leur accord pour revenir, et que cette suite serait définitivement son prochain projet de réalisation.

Bandomètre au maximum, on a plus qu'à prier pour que le tournage débute pile poil après la campagne promotionnelle de Steve Jobs, qui devrait durer jusqu'à mars prochain si Universal décide (on n'en doute pas) à en faire son cheval de Troie triomphant dans la course aux statuettes...

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.