Bandes Annonces

Bande annonce vost pour le thriller SF Renaissances de Tarsem Singh


Ryan Reynolds est au top en ce moment, prions pour que cela continue ainsi pendant encore longtemps...


Merveilleux d'intensité dans Captives, jouissivement délirant en schizo dans le génial The Voices, et actuellement en tournage de l'attendu Deadpool, difficile de ne pas admettre que 2015 est en passe d'être l'année de Ryan Reynolds, génial et attachant comédien US méchamment sous-estimé au sein de la chaine alimentaire Hollywoodienne, la faute à de nombreux flops il est vrai assez souvent mérité (Green Lantern quoi).

Nouveau projet en date du bonhomme, Self/Less aka Renaissances par chez nous, prochain long métrage du talentueux Tarsem Singh (les puissants The Cell et The Fall) et écrit par les frères Pastor (Infectés), ou la belle promesse d'un divertissement SF futuriste méta et burné, qui suivra l'histoire d'un milliardaire mourant du cancer qui transfère sa conscience dans le corps d’un jeune homme en pleine santé.



" Que feriez-vous si on vous proposait de vivre éternellement ? Damian Hale, un richissime homme d’affaire new yorkais atteint d’une maladie incurable, se voit proposer une opération révolutionnaire par le mystérieux groupe Phénix : transférer son esprit dans un corps de substitution, « une enveloppe vide », un nouveau corps jeune et athlétique pour prolonger sa vie. Comment résister à une telle proposition ? Damian Hale procède au transfert et redécouvre les joies de la jeunesse, du luxe et des femmes dans son nouveau corps. Jusqu’au jour où Damian découvre un terrible secret sur l’opération. Un secret pour lequel Phénix est prêt à tuer. "

Avec également les précieux Ben Kingsley et Matthew Goode au casting, le film débarquera dans les salles obscures hexagonales d'ici le 29 juillet prochain

En attendant, Singh est actuellement en train de nous concocter The Panopticon avec Keanu Reeves, ou l'histoire d'un homme qui reçoit un message vidéo de lui-même lui annonçant que le monde va bientôt arriver à sa fin, et qu'il est tout simplement le seul capable de le sauver...


John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.