Ça - Il est Revenu

Cary Fukunaga quitte la réalisation du remake de Ça - Il est Revenu !


Un départ aussi surprenant qu'il est finalement très compréhensible..


C'est depuis la sortie de son sublime Jane Eyre, que l'excellent Cary Fukunaga est attaché au remake de Ça - Il est Revenu, au bas mot l'une des plus marquantes adaptations de l’œuvre on ne peut plus riche de l'inestimable Stephen King.
Un téléfilm qui aura méchamment terrifier les enfants des 90's que nous sommes, notamment grâce à l'interprétation impliqué du (beaucoup) trop mésestimé Tim Curry (et non pas grâce à sa mise en scène plutôt dégueulasse signé Tommy Lee Wallace).

Soit plus de deux ans d'attente donc, sans que l'on est réellement de news concernant la chose, le bonhomme étant méchamment occupé par la réalisation de la première saison de la série True Detective, mais également le développement de ses divers projets (Beasts of No Nation avec Idris Elba, Noble Assassin).

Reste qu'il y a quelques semaines, Fukunaga nous assurait au bon fonctionnement du projet avec l'engagement fortement improbable dans le rôle de Gripsou, du jeune Will Poulter (après avoir proposé un temps, le rôle à un acteur plus âgé, le génial Ben Mendelsohn), dont la côte à Hollywood est franchement montée en flèche depuis le carton de la comédie Les Miller et le teen movie Le Labyrinthe.

Mais aujourd'hui, badaboum, le site Empire annonce que le Cary vient de quitter la production, alors que le tournage devait débuter à New-York d'ici quelques jours.
La raison ?
Le script coupant cette adaptation en deux péloches bien distinctes et d'égale longueur, explosait largement le budget alloué par la Warner et New Line (30M$), et Fukunaga, de peur de voir sa version initiale du projet compromise, a préféré définitivement claquer la porte de la production plutôt que de vendre son popotin.

Le courage du bonhomme est des plus louable, surtout que sa passion pour ce remake avait déjà pris un sacré coup de plomb dans l'aile depuis l'engagement de Poulter justement, solution beaucoup moins onéreuse que celle d'engager le génial Ben Mendelsohn, le choix initial du cinéaste (et quel choix !), depuis engagé pour incarner le vilain majeur de l'attendu Star Wars Anthology : Rogue One de Gareth Edwards...

Résultat, le tournage a été repoussé à une date indéterminé et on ne sait pas encore comment New Line va encaisser ce départ.
Dommage, vraiment dommage...


John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.