Chris Miller

Phil Lord et Chris Miller à la direction d'un film animé Spider-Man ?


Ou la fausse bonne idée du jour...


Lorsque Sony a officiellement décidé de s'associer avec Marvel pour instaurer Spider-Man dans le MCU, mais surtout pour lui offrir une place de choix dans le dernier opus en deux parties d'Avengers, force est d'admettre que l'on a pris la news comme un gros aveu de faiblesse de la part de la major ayant foiré dans les grandes largeurs le reboot de la franchise, peinant à atteindre la maestria de la première trilogie cornaqué par le grand Sam Raimi.

Pire, on s'était même dit que devant la puissance de la firme aux grandes oreilles, Sony avait plus ou moins lâché ses droits d'adaptation des aventures de l'homme araignée.
Reste que la news venant du site Empire aujourd'hui, chercherait à contredire cette vérité de la plus improbable des manières.

En effet, lors de la présentation de Sony au fameux CinemaCon à Las Vegas, Tom Rothman a indiqué que la major aurait en tête de produire une version animée de Spider-Man d'ici 2018 - le 20 juillet 2018 pour être précis -, avec le génial duo Phil Lord et Chris Miller à la direction !
Les deux cinéastes, déjà papa de la franchise 21 Jump Street pour la major, devrait ici livrer une version bien plus comique et absolument " géniale " dixit Rothman, qui cherchera certainement à reproduire la fructueuse recette de La Grande Aventure Lego, gros succès animé des deux bonhommes l'an dernier.

Même si l'on adore sincèrement Lord et Miller, qui seront déjà impliqués d'un point de vue super-héroïque dans le développement de The Flash pour Warner/DC, l'idée de les voir diriger un tel projet ne nous emballe pas des masses; surtout qu'une nouvelle version de Spidey, en live cette fois, débarquera dans les salles dès 2016 avec un caméo dans l'archi-attendu Captain America : Civil War, mais savant tout dans The Spectacular Spider-Man de Drew Goddard l'année suivante.

Ce projet concurrentiel, mais qui sera strictement différent et détaché du futur traitement Marvelien du personnage, démontre une nouvelle fois un aveu de faiblesse de la part de Sony qui tente d'user jusqu'à la moelle un personnage qui lui échappe de plus en plus...


John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.