Battle of Sexes

Emma Stone et Steve Carell en vedette de Battle of Sexes signé Jonathan Dayton et Valérie Farris ?


Ou la mise en image d'un match gravé dans la roche de l'histoire du tennis mondial...


En effet, le génial cinéaste britannique avait déjà fait part il y a quelques mois, de sa volonté de mettre en scène l'histoire du match entre les deux champions de tennis, Bobby Riggs et Billie Jean King, ou une opposition entre un homme et une femme, sur gazon.

Une histoire vraie de surcroit, qui s'est déroulé en 1973, lorsque Bobby Riggs, 55 ans, ancien vainqueur de Wimbledon et de l’US Open, assura publiquement qu’il pouvait battre aisément la championne en titre de Wimbledon, Billie Jean King de 26 ans sa cadette.
Plus macho tu meurs, surtout que le bonhomme avait déjà triomphé de la n°1 mondiale Margaret Court.
Mais ce qui devait arriver arriva, Billie Jean King accepta le défi et le 20 septembre 1973, elle lui a mis une humiliation publique en trois sets : 6-4, 6-3, 6-3.

On comprend donc le potentiel salement cinématographique de la chose, surtout que le Danny assurait avoir déjà en poche un script de l'excellent Simon Beaufoy - avec l'aide de Billie Jean King herself.

On en bavait d'avance et il semblerait que le projet, titré Battle of Sexes, est finalement décollé ces jours-ci, celui étant bien concurrencé par une autre adaptation, Match Maker, bien plus délirante sur le papier puisque porté par Will Ferrell (l'acteur de la situation, puisqu'il personnifie le ridicule extrême comme personne sur grand écran, et surtout parce que sa filmographie est essentiellement composé de comédie potache sur le sport).

Dîte adaptation qui s'inspirera d’un article du site d’ESPN, « The Match Maker : Bobby Riggs, the Mafia and the Battle of the Sexes » écrit par Don Van Natta, le film serait produit par Peter Chernin (Oblivion, La Planète des Singes : Les Origines), avec Steve Conrad (La Vie Rêvée de Walter Mitty) au scénario.

Mais pas de panique, celle produite par Boyle s'avère tout aussi bandante puisque si l'on en suit le site Deadline aujourd'hui, elle devrait être signé par les excellents Jonathan Dayton et Valérie Farris (Little Miss Sunshine, Elle s'appelle Ruby), et devrait voir Steve Carell et la belle Emma Stone dans les rôles vedettes, les deux comédiens se retrouverait trois ans après le génial Crazy, Stupid Love.

Le film pourrait prochainement entrer en production pour coller à une sortie dans les salles obscures pour courant 2016.
Dire que l'on à hâte de voir ce que cela donne est un doux euphémisme...

John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.