Connasse - Princesse des Cœurs

[CRITIQUE] : Connasse, Princesse des Cœurs


Réalisateur : Eloïse Lang et Noémie Saglio
Acteurs : Camille Cottin
Distributeur : Gaumont Distribution
Budget : -
Genre : Comédie.
Nationalité : Français.
Durée : 1h20min.

Synopsis :
Camilla, 30 ans, Connasse née, se rend compte qu'elle n'a pas la vie qu'elle mérite et décide que le seul destin à sa hauteur est celui d'une altesse royale.


Critique :


Tôt ou tard, les poils à gratter comiques du Paf s'en vont envahir le septième art, avec des fortunes diverses certes, mais force est d'admettre que le giron humoristique de chez Canal + peut se féliciter de connaitre un succès en salles des plus remarquables.

Que ce soit la délirante Bande à Fifi (le génial Babysitting, sa suite est d'ailleurs en plein montage), les Kaïras Shopping (le film Les Kaïras, et les belles carrières en solo de Frank Gastambide et Medi Sadoun), Fabrice Eboué et Thomas Njigol (Case Départ, Les Crocodiles du Botswanga et Fastlife pour ne citer que leurs réalisations) ou encore Kyan Khojandi (le joli Lou ! Journal Infime), tous ont plus ou moins réussir à faire leur trou et pourront certainement prétendre suivre les pas de leurs ainés Omar Sy, Fred Testot ou même Jamel Debbouze.


Si Camille Cottin a déjà peuplée nos salles obscures dans plus d'une comédie ces dernières années (Il Était une Fois, une Fois mais surtout les plus récents Les Gorilles et Toute Première Fois, ou elle excelle en second couteau de luxe), l'adaptation de sa mini-série Connasse, Connasse - Princesse des Cœurs, signé par les créatrices de la série originale, Eloïse Lang et Noémie Saglio, lui permet de briguer son premier grand rôle.

Et pas des moindres puisqu'elle y reprend son fameux rôle de Connasse, dans la peau de la trentenaire Camilla qui se met en tête cette fois, d'avoir une existence à la hauteur de ses ambitions et de son égo : soit une vraie vie d'altesse royale, et ni plus ni moins qu'au bras du Prince Harry, le célibataire le plus convoité d'Angleterre.

Elle va donc se rendre outre-Manche pour aller à la rencontre de son " futur époux ", mais bien évidemment, rien ne se passera comme prévu...


Si sur le papier, Connasse s'apparente à un Borat du pauvre à la française sauce caméra caché façon François Damiens - en moins extrême il est vrai -, le film s'avère in fine bien plus fun et divertissant que ne le laissait présager ses courtes bandes annonces.

Mieux, en complet one man show improvisé et avec un personnage finement écrit possédant une réelle personnalité - décalée certes mais très drôle -, Camille Cottin porte merveilleusement bien son surnom, martyrise avec maestria la populace et nous entraine dans une aventure entre Paris et Londres des plus comiques, facile dans sa narration et tronqué par quelques longueurs mais réellement sympathique et amusante.

Un pari technique des plus malins par ailleurs, tant les deux réalisatrices ont du jouer d'ingéniosité pour filmer leurs caméras cachés et permettre à leur héroïne de faire subir plus d'une énormité aux pauvres interlocuteurs qui croisant son chemin.


Tant pis donc si le film a des atours de déjà vu, l'abatage culotté de la délirante Camille Cottin et la bonne humeur communicative qui se dégage de cette Connasse - Princesse des Cœurs, en fond - sans peine - la meilleure comédie française du moment, mais surtout un excellent moment de détente entre deux blockbusters rutilants.

Tellement, qu'on serait même prêt à reprendre une part de Connasse si l'idée lui venait de nous offrir une suite dans un futur plus ou moins proche...


Jonathan Chevrier


John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.