Carey Mulligan

Elle Fanning en vedette du prochain Nicolas Winding Refn, The Neon Demon !


En lieu et place de Carey Mulligan, qui ne serait finalement plus attachée au projet...


Voilà des lustres que l'on entend parler de ce potentiel The Neon Demon, ex-I Walk With The Dead, film se déroulant à L.A. et ou Refn devait retrouver la jolie Carey Mulligan, étincelle lumineuse et charmante de son excellent Drive.

Mais vu le nombre incalculable de projets auxquels le bonhomme est associé depuis quelques années, on avait gentiment catégorisé cette idée parmi celles qui ne se ferait certainement jamais.
C'était con parce que le cinéaste assurait qu'il comprendrait pas mal de sexe, et comme par chez nous on aime beaucoup la Carey, il y avait vraiment de quoi passer un bon moment.

Sauf que voilà, le Nicolas nous a bien fait mentir car même si il ne fait pas parler de lui sur la toile, le film est bel et bien en développement et devrait même entrer en tournage dès mars prochain, parole de Nicolas.
Le projet sera même un film d’horreur entièrement féminin, un « film d’horreur sur une beauté vicieuse ».

Pour rendre la chose encore plus alléchante, le bonhomme avait convoqué de nouveau Cliff Martinez au score, et même engagé l'an dernier la dramaturge britannique Polly Stenham pour retravailler le script.
« Il s’est souvent fait critiquer pour diriger des films violemment misogynes. Alors il m’a approché avec l’idée de faire quelque chose de totalement différent. » Polly Stenham

Tout pour nous exciter au plus haut point, sauf qu'aujourd'hui le papa du Guerrier Silencieux à lui-même annoncé sur Twitter (info relayée par le site The Wrap) que la belle Carey n'en sera finalement pas de la péloche, mais qu'il lui avait trouvé une remplaçante sous les traits de la tout aussi talentueuse Elle Fanning, qui avait déjà tâté de l'horreur (enfin, on se comprend) dans le Twixt de Francis Ford Coppola.


Voilà, voilà, vivement d'autres infos donc, pour une péloche cofinancée par Gaumont et Wild Bunch, qui fera certainement l'événement en 2016.


John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.