Andy et Lana Wachowski

Nouveaux character posters pour l'attendu Jupiter : Le Destin de l'Univers des Wachowski !


A peine un an et demi après nous avoir éblouit avec le précieux et monumental Cloud Atlas, injustement boudé par le public en salles, les Wachowski sont donc de retour plus prolifique que jamais.


Toujours sous l'aile protectrice d'une Warner confiante malgré l'échec de leur précédente monture, Andy et Lana nous reviennent avec Jupiter Ascending aka Jupiter : Le Destin de l'Univers, blockbuster SF qui s'annonce purement et simplement comme l'un (si ce n'est LE) des rendez-vous ciné les plus imposants de l'année ciné 2015.

« Née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais elle enchaîne les coups durs et n’a d’autre perspective que de gagner sa vie en nettoyant des toilettes. Ce n’est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire conçu génétiquement, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l’attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d’un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l’équilibre du cosmos… »



A la vue de son dernier trailer en date, époustouflant et d'une richesse folle, Jupiter confirme que les Wachowski n'ont définitivement pas fini de nous surprendre visuellement, tout en continuant de creuser avec maestria, le sillon des thèmes chers de leur cinéma (la notion d'élue, de quête existentielle et initiatique face à une société étouffante et prête à tout pour détruire ses héros).

Le frangin et sa sister mettent donc la barre une nouvelle fois très haut, Tatum - rôle-titre de la péloche - tease même le délire visuel du film - annoncé comme plus fou que le Bullet Time -, et qui serait « the craziest shit [he’s] ever seen », rien que ça !
Avec Mila Kunis, Channing Tatum, Sean Bean, Eddie Raymane ou encore Douglas Booth, Jupiter Ascending sortira dans les salles obscures d'ici février prochain (le 4 pour être précis), plus de six mois après sa date de sortie initiale prévue pour juillet de cette année.

On a beau avoir salement ronger notre frein, force est d'admettre que vu l'été franchement inquiétant de la majeure partie des blockbusters, on ne peut que féliciter la Warner de ne pas avoir mis tous ses œufs (les fortunes diverses de Godzilla et Edge of Tomorrow l'auraient précédé) dans le même panier.




John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.