Blade Runner 2

Ridley Scott abandonne la réalisation de Blade Runner 2 !


Une bonne nouvelle pour un projet que l'on aimerait voir abandonné, tout court...


On le sait depuis quelques mois (années) maintenant, Ridley Scott, qui ne s'est pas privé de littéralement chier sur son chef d’œuvre Alien, Le Huitième Passager, en offrant au spectateur une pseudo prequelle infiniment décevante et inconsistante - Prometheus -, a décidé une nouvelle fois de surprendre (on vous rassure, dans le mauvais sens du terme) tous les cinéphiles du monde entier en pondant ni plus ni moins, pour Alcon Entertainment (et la FOX), une suite au über culte Blade Runner, le film le plus puissant et culte de sa filmographie riche en péloche salement bandante.

Si touché à Alien nous fait mal, touché à Blade Runner, cela nous révulse au plus haut point, surtout que comme tout bon chef d’œuvre, le film se suffit amplement à lui-même.
Mais le Ridley, entêté, s'était lancé dans une entreprise de démolition de carrière donc soit, le projet était lancé et avait même déjà trouvé son scénariste pour reprendre le script d'origine de cette suite signé Hampton Fancher, auteur du génial scénario de l'opus original.

Ou Michael Green, scripteur copieusement conspué depuis ses quelques errances sur la série Heroes (également sur l'éphémère The River), mais surtout depuis la sortie en salles du archi-décevant Green Lantern, film qui a lui tout seul a failli enterrer le statut bankable du pauvre Ryan Reynolds (R.I.P.D. s'est chargé de finir le boulot l'an dernier).

Rien de bien bandant à l'horizon quoi, jusqu'à aujourd'hui et l'annonce de l'abandon côté réalisation de tonton Scott, trop occupé par divers projet - dont Prometheus 2 -, et qui s'offre depuis bien longtemps un moment de lucidité.
Mais si il lâche la réalisation, il reste cependant toujours à la tête du projet en tant que producteur, comme il l'a annoncé au site Variety aujourd'hui, tout en assurant qu'Harrison Ford sera bien de la partie, mais pas de la manière dont on l'aurait penser de prime abord.

" Nous avons longuement parlé (l'équipe et moi) de ce que devait être cette suite et nous sommes arrivés à une histoire en trois actes très forte.
Harrison fait partie du film. Mais il s'agira plutôt de le retrouver. Il n'arrive vraiment que dans le troisième acte. " Ridley Scott

Voilà, voilà.
Par chez nous, si on était franchement contre une suite à Blade Runner, l'idée que le Ridley en soit en charge nous faisait un poil mieux avaler la pilule.
Le fait qu'il ne le dirige plus le rend donc totalement inutile à nos yeux...


John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.