A.J. Lieberman

Chris Pratt en vedette de l'adaptation du comic déjanté Cowboy Ninja Western ?


Ou une arlésienne qui pourrait bien se concrétiser avec la présence du plus en plus hype interprète de Star Lord...


Par chez nous, on est méchamment heureux de voir que le génial Chris Pratt accède enfin à la popularité qu'il mérite, lui qui nous fait taper des barres de rires depuis plus de cinq ans en jouant aussi bien les seconds couteaux de luxe dans les comédies potaches ricaines, que dans la précieuse sitcom Parks and Recreations.

Attendu l'an prochain dans l'alléchant Jurassic World et confortablement installé au sein de la chaine alimentaire du Marvel Cinematic Universe après le gros carton des Gardiens de la Galaxie, le bonhomme pourrait très prochainement s'attacher à un autre projet d'envergure.

En effet, si on en suit le site Collider aujourd'hui, Pratt serait désiré par Universal (qui a déjà produit Jurassic World) comme rôle-titre de l'adaptation du délirant comic de A.J. Lieberman (les comics DC Batman : Gotham Knights et Batman : Hush Returns) et Riley Rossmo (illustrateur sur Proof ou encore Silent Hill), Cowboy Ninja Viking, un temps promis au réalisateur Marc Forster (World War Z).


« Cowboy Ninja Viking est la création du docteur Sebastian Ghislain, un psychothérapeute qui recrute des malades souffrant d’un syndrome de dédoublement de la personnalité pour créer une unité d’agents secrets nommés les « Triplets ». Mais que se passe-t-il quand ces agents deviennent des assassins incontrôlables ? Et surtout, quand le plus dangereux d’entre eux, Cowboy Ninja Viking , tente de se venger de ceux qui l’ont créé ? »

Méchamment barré - et le mot est faible -, le projet est en stand-by depuis 2010, et Universal a tout récemment repris les droits du comics à Disney.
Inutile de dire qu'imaginer le Chris dans la peau d'un personnage aussi malade nous fout sacrément la trique.

Reste à savoir si le premier script pondu par les excellents Rhett Reese et Paul Wernick (Bienvenue à Zombieland), sera retenu par la major ou si la production reprendra carrément à zéro.


John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.