DC comics

Vers une trilogie pour l'adaptation ciné de Wonder Woman ?


Le duo DC Comics/Warner voit décidément grand pour l'un de ses personnages clés de sa Justice League...


Alors que l'on se demande encore si la belle Gal Gadot saura camper une Diana Price digne de ce nom, ou tout du moins, une Wonder nana nettement moins ridicule que celle campée par Adrianne Palicki dans la série télé éponyme qui n'a heureusement jamais dépassé le stade du pilote, la Warner elle, semble définitivement faire confiance à l'ex second-couteau de la franchise vrombissante Fast and Furious.

En effet, si on en suit la rumeur du jour balancée par le site Bleeding Cool, la major aurait en prévision de tourner non pas un seul film mais bel et bien une trilogie centrée autour du personnage, qui a également des présences actées dans Batman V Superman de Zack Snyder et les deux parties de la Justice League que cornaquera également Snyder.

Le premier film, attendu dans les salles obscures US pour le 23 juin 2017 (et pour lequel la major chercherait une réalisatrice), se passerait dans les années 20 et marquerait la première rencontre entre le personnage et le monde des hommes, ainsi que son arrivée aux Etats Unis, tandis que le second se déroulerait lui dans les années 40 et plongerait l'Amazone en pleine Seconde Guerre Mondiale.
L'ultime opus se situerait à l'époque contemporaine et serait directement rattaché aux opus de la Justice League.

Dire qu'avec ce gros risque (et si le public n'accroche pas avec  le DC Cinematic Universe louche allégrement sur celui de son concurrent Marvel pour mieux le concurrencer, avec ce traitement très Captain America-esque, est un doux euphémisme...

Dans tous les cas si cela s'avérerait exact, voilà un emploi du temps plutôt chargée pour la belle donc, qui devrait pour le coup ne pas en être du pas très (mais vraiment) attendu Ben Hur signé Timur Bekmanbetov, le Hollywood Reporter assurant que le cinéaste et la Paramount voyait en elle le love-interest du héros, à savoir le rôle de l'esclave d'Esther.

Un mal pour un (très grand) bien...

John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.