Docteur Strange

Scott Derrickson en négociations pour diriger Docteur Strange + Jared Leto envisagé en rôle-titre ?


Même si la phase 3 semble déjà très riche (Ant-Man, Captain America 3, Thor 3, Les Gardiens de la Galaxie 2 et Avengers 3), Marvel réserve donc encore de jolies surprises à ses fans...


On désespérait de voir une annonce officielle assurant que Docteur Strange serait une des priorités de Marvel pour sa Phase 3 cinématographique, même si Kevin Feige ne cessait ce clamer que le bonhomme était à l'étude avancée quand à une transposition sur grand écran.

Et alors que tous ses autres petits copains Avengers se payent des suites déjà annoncées jusqu'en 2018, voilà que la prod du Doc semble s'être enfin décanter puisque Marvel semble avoir enfin choisit l'heureux élu qui dirigera la chose, le sympathique Scott Derrickson (le moyen L'Exorcisme d'Emily Rose mais le très, très sympa Sinister), pourtant dernier nom à avoir intégré une wishlist composée de Mark Andrew, Jonathan Levine (notre chouchou du lot), Dean Israelite et Nikolaj Arcel.

C'est le site Variety qui a annoncé la chose, assurant que le réalisateur de l'attendu Délivre-nous du Mal serait actuellement entrer en négociations avec la major.
Un choix intriguant mais pas pour le moins bandant, même si l'on espère fortement que le bonhomme s'en sortira bien mieux avec le célèbre Doc qu'avec son précédent film de studio, le soporifique Le Jour ou la Terre s'arrêta.

Reste à savoir qui campera le fameux Strange maintenant, le site Badass Digest - info à prendre avec de grosses pincettes - assure que selon ses sources, Marvel aimerait l’idée d’engager Jared Leto pour son rôle-titre.
Si l'idée nous plait, sa réalisation est en revanche hautement improbable, le Jared étant fortement occupé par sa carrière musical et son penchant pour le cinéma indé.

Son rôle - qui lui valu un oscar - dans le récent et sublime Dallas Buyers Club, était d'ailleurs son premier en cinq ans, alors de là le voir débarquer dans une production de studio, et qui plus est un rôle hautement franchisable, il n'y a qu'un million de pas que l'on ne se permettra pas de franchir...

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.