Bandes Annonces

Premier sublime trailer pour The Homesman de Tommy Lee Jones !


Et comme pour le magistral Trois Enterrements, il nous sert de nouveau un pur western.


On n'épiloguera pas longuement sur la magnifique carrière de comédie de l'immense Tommy Lee Jones, acteur de renom ayant brillamment alterné les films intimistes, indépendants et les péloches plus populaires avec une facilité et une qualité de choix déconcertante.

On ne reviendra uniquement ici que sur son magistral Trois Enterrement, western dramatique d'une beauté absolu à en tirer des larmes même aux plus durs des cinéphiles, qui fit l'effet d'une grosse claque sur l'année ciné 2005, et qui nous confirmait que tout immense acteur pouvait avoir un grand cinéaste qui sommeillait en lui.

Primé, entre autres, à Cannes cette année-là, le Tommy remet donc le couvert neuf ans plus tard avec The Homesman, un western féminin dont on espère grandement qu'il passe de nouveau par la Croisette cette année...

The Homesman donc, ou l'histoire, en 1855, de trois femmes qui, ayant perdu la raison, sont chassées de leur village, et confiées à Mary Bee Cuddy, une pionnière forte et indépendante originaire du Nebraska.
Sur sa route vers l'Iowa, là ou ces femmes pourront trouver refuge, elle croise le chemin de Georges Biggs, un rustre vagabond qu'elle sauve d'une mort imminente.
Ils décident de s'associer afin de faire face, ensemble, à la rudesse et aux dangers qui sévissent dans les vastes étendues de la Frontière...


Inspiré du livre éponyme écrit par Glendon Swarthout et publié en 1988 - histoire d'être vraiment précis -, le Tommy se paye une sacré belle brochette pour mettre en image son histoire : lui-même déjà, mais surtout Hilary Swank (malheureusement de plus en plus rare sur grand écran), Hailee Stanfield (déjà du 3 Days to Kill produit par Europa, toujours en salles), les immenses Meryl Streep et John Lithgow, mais également les excellents William Fichtner, James Spader, Miranda Otto, Jesse Plemons et Grace Grummer.

Inutile de dire qu'on tient potentiellement là, l'un des plus grands casting de l'année mais surtout, l'un des films les plus attendus par chez nous, pour le second semestre 2014.

Produit par Europa Corp - qui tient enfin ici, un potentiel grand film -, qui prouve que depuis Malavita, Jones et Besson sont copains comme cochon, le film n'a pour le moment aucune date de sortie officielle, mais ça ne serait tarder si vous voulez notre avis...

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.