Adaptation

Justin Kurzel à la réalisation de l'adaptation ciné d'Assassin's Creed ?


Ce qui veut dire que l'excellent Daniel Espinosa ne fait plus partie du tableau...

Un excellent cinéaste pour en remplacer un autre, voilà ce qui semble être la méthode que tente d'appliquer Ubisoft pour l'adaptation live de son jeu vidéo culte Assassin's Creed, puisque si on en suit aujourd’hui le site Deadline, les négociations entre la firme et Daniel Espinosa (papa des excellents Easy Money, Sécurité Rapprochée et surtout du très (très) attendu Child 44) n'ont menés à rien, et celle-ci s'est donc très vite répercuté sur le jeune cinéaste australien Justin Kurzel, réalisateur du très bon Les Crimes de Snowtown.

Si on ne sait pas les raisons du hors course d'Espinoza, en revanche le fait que Kurzel viennent de mettre en boite Macbeth avec Fassbender en vedette, pourrait franchement jouer en sa faveur au moment des négociations finales.

Reste maintenant à savoir si le bonhomme sera intéressé par la chose, en attendant pour ceux qui ne serait pas des gamers hardcores et fans du jeu comme nous, voici un court résumé  d'Assassin's Creed, qui suit donc les aventures de Desmond Miles, qui découvre via une machine nommée Animus (qui permet de lire la mémoire génétique et de revivre le passé de ses ancêtres), qu'il est le descendant d'une grande lignée d'assassins.
Kidnappé par une société  secrète liée aux Templiers, il est chargé de récupérer des artefacts dans le passé.

Dans le premier jeu, qui sera vraisemblablement la matière de ce premier film, Desmond entre dans la peau d'Altaïr, assassin vivant en Terre Sainte au XIIeme siècle...


John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.