Beats of No Nation

L'excellent Cary Fukunaga est un cinéaste très demandé...


Et vu le talent du bonhomme, ce n'est que justice.


Alors qu'avec les sublimes Sin Nombre et Jane Eyre, le Cary s'était efforcé - avec brio - d'attirer les regards cinéphiles vers son cinéma, c'est véritablement avec le succès aussi bien critique que public de la merveilleuse série HBO True Detective, que le lascar s'est payé un statut d'incontournable à Hollywood.

Cornaqueur de deux blockbusters foutrement attendu chez deux majors différents - le remake de Ça pour la Warner, et Noble Assassin chez Dreamworks -, le voilà maintenant qu'il se fait draguer par une autre grosse artillerie Hollywoodienne, la Fox, pour qu'il mette en scène un de ses propres pitchs, acheté pour une somme plus que rondelette d'après la rumeur.

Si on ne sait rien ou presque de ce projet pour le moment - juste qu'il se déroulerait durant une guerre contemporaine (on sent grave la relecture de guerre façon David Ayer dans son bandant Fury) -, on sait en revanche que le script sera écrit par Nicole Riegel (Dogfight), c'est déjà ça comme on dit.
En attendant, et alors que les développements de Ça et Noble Assassin s'activent grandement, on rappelle que le Cary s'occupe en ce moment même de son nouveau long, Beats of No Nation, avec le précieux Idris Elba en vedette.

Un vrai bourreau de projets alléchants qu'on vous dit, heureusement quand même, qu'il n'est pas à la direction de la saison 2 de True Detective, dans quel cas il se serait retrouvé face à une overdose de bon gout foutrement indécente, qui aurait eu de quoi rendre jaloux à mort tous les jeunes cinéastes du cinéma ricain...

John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.