David Ignatius

Paul Greengrass à la direction du thriller d'espionnage The Director pour Sony ?


Paul Greengrass aime les thrillers ou alors, c'est qu'il est tellement doué pour mettre la chose en image que l'on pense automatiquement dès qu'un projet bandant fait son apparition dans le genre...


Dans tous les cas le bonhomme nous revient en grande forme, après l'échec du pourtant très efficace Green Zone, il a offert ni plus ni moins que l'un de ses meilleurs rôles en novembre dernier à Tom Hanks, via le sublime Capitaine Phillips (notre critique ici), et si on en suit le site Deadline aujourd'hui, il serait en passe de cornaquer un nouveau film coup de poing.

En effet Sony et le producteur Michael De Luca, on ne peut plus content des retombés aussi bien financières que critiques de Cap Phillips, souhaiterait que le Paulo dirige The Director, adaptation du roman éponyme - mais pas encore paru - de David Ignatius, auteur du pavé ayant inspiré le puissant Mensonges d'Etat de Ridley Scott.

Toujours selon Deadline, la major serait sur le point de faire signer Greengrass pour qu'il en soit aussi bien le réalisateur que le scénariste.
Projet qui même si il n'a aucune date de production pour le moment,  le ferait considérablement repoussé son alléchant Memphis (film coup de poing consacré à Martin Luther King), ou encore même une potentielle implication à l'adaptation du Fléau pour la Warner, son nom revenant avec insistance depuis quelques semaines et le départ à la réal, de Scott Cooper.

De quoi parlera The Director ?
Voilà le pitch du roman, balancé par américain W.W. Norton & Company :
« Graham Weber est directeur de la CIA depuis moins d’une semaine quand un enfant suisse vêtu d’un t-shirt sale entre dans le consulat américain à Hambourg et déclare que l’agence américaine a été piratée. Il a même une liste de noms d’agents pour le prouver. C’est sans aucun doute ce qu’un directeur de la CIA craint le plus. Weber ne sait pas trop quoi faire jusqu’à ce qu’il rencontre un jeune homme charismatique et instable, James Morris, qui dirige le Centre d’Opérations d’Internet de la CIA. Weber envoie donc Morris à la chasse à la taupe… »

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.