Alan Taylor

Une série Terminator accompagnera le film d'Alan Taylor


La franchise Terminator était encore, il y a quelques mois, littéralement morte, la faute à l'échec cuisant du quatrième opus ciné en salles, Renaissance, ainsi que du show télé The Sarah Connor Chronicles.

Aujourd'hui bien sur, elle est de nouveau au top, un cinquième opus étant prévu pour le fameux été de la mort 2015, soutenu par une major intelligente (Paramount) et un duo Ellison (Morgan et David), complètement conscient du potentiel pécuniaire de la chose, tout simplement l'une des mythologies les plus riches de la série B made in USA.

Alors que le casting du dit Terminator signé Alan Taylor - à la fois suite et reboot, qui suivra un Terminator chargé de protéger Sarah Connor au fil des ans -, commence peu à peu à se préciser (on parle de Tom Hardy pour John Connor, de Garrett Hedlund pour Kyle Reese ou encore des jolies Emilia Clarke et Brie Larson pour incarner Sarah Connor), voilà que le Hollywood Reporter nous annonce qu'aujourd'hui, les Ellison ont une autre ambition en ce qui concerne la franchise, à savoir de nouveau envahir le petit écran avec ces T-800 !

En effet, le duo souhaiterait étendre l'univers pensé par James Cameron, sur le petit écran, histoire de créer un « shared universe » entre le cinéma et la télé, dans un show qui « suivrait un moment critique du premier film de 1984, tandis que le film Terminator prendra une direction, la série en prendra une autre. ».
Soit, à la différence des Chroniques de Sarah Connor, un compagnon de choix pour la franchise, les deux iront même jusqu'à « se croiser d’une manière surprenante et dramatique », laissant penser que les membres du casting du film seront également à son générique.

Des scénaristes ont même déjà été engagés, Zack Stentz et Ashley Miller, à l'oeuvre, entre autres, sur le premier Thor.
Y'a plus qu'à trouver une chaîne pour accueillir le tout donc (un network du câble de préférence), ou surfer sur la mode du moment, tâté de la plateforme à la demande, comme Netflix.
Wait and see donc...

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.