Alexander Payne

Premier trailer pour Nebraska, le nouveau Alexander Payne


Nebraska sera de ces films à suivre de très près en janvier prochain, déjà parce qu'il est un film de l'excellent Alexander Payne (les précieux L'Arriviste, Monsieur Schmidt, Sideways et The Descendants) complétement tourné en noir et blanc, mais surtout parce que la composition offerte dans ce film par Bruce Dern, lui aura ni plus ni moins valu le prix d'interprétation au dernier Festival de Cannes.

Pas mal donc, surtout que le bonhomme n'est pas le rôle-titre du film, qui lui est campé par le sympathique Will Forte.


Nebraska donc, ou l'histoire d'un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort par correspondance, et qui cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain…
Sa famille, inquiète de ce qu’elle perçoit comme le début d’une démence sénile, envisage de le placer en maison de retraite, mais un de ses deux fils se décide finalement à emmener son père en voiture chercher ce chèque auquel personne ne croit.
Pendant le voyage, le vieillard se blesse et l’équipée fait une étape forcée dans une petite ville en déclin du Nebraska.
C’est là que le père est né. Épaulé par son fils, le vieil homme retrace les souvenirs de son enfance.

Si il ne semble pas franchement révolutionnaire, force est d'admettre qu'il est porté par une jolie mélancolie qui pourrait sincèrement le placer comme un grand favori des prochains oscars, soit un peu le même sort de toutes les péloches du Payne, souvent toutes reparties bredouille de la compét...

Avec également Stacy Keach, Bob Odenkirk et June Squibb au casting, il devrait donc débarquer courant janvier, en attendant que son distributeur français soit un peu moins évasif quand à son sort en salles...




Un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort par correspondance, cherche à rejoindre le pour y recevoir son gain… Sa famille, inquiète de ce qu’elle perçoit comme le début d’une démence sénile, envisage de le placer en maison de retraite, mais un de ses deux fils se décide finalement à emmener son père en voiture chercher ce chèque auquel personne ne croit. Pendant le voyage, le vieillard se blesse et l’équipée fait une étape forcée dans une petite ville en déclin du Nebraska. C’est là que le père est né. Épaulé par son fils, le vieil homme retrace les souvenirs de son enfance.

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.