Ben Affleck

Scott Cooper pour diriger l'adaptation du Fléau en lieu et place de Ben Affleck ?


Mise à jour Jeudi 21 novembre 2013 : Finalement - et surtout malheureusement -, l'excellent Scott Cooper ne réalisera pas l'adaptation ciné du Fléau, le site Collider a annoncé la mauvaise nouvelle ce matin.

Visiblement, c'est un différent artistique entre la Warner et le cinéaste qui aurait mis fin à leur pourtant on ne peut plus alléchante, liaison.
C'est con, vraiment con, puisque le bonhomme nous avait sacrément allécher ce weekend, en donnant sa vision de cette potentielle retranscription sur grand écran :

« Ce que j’ai écrit est assez atroce et particulièrement réaliste. Ce film n’a jamais été fait auparavant en raison des thèmes et de l’ampleur [du roman] alors mon approche est, comme sur Out of The Furnace, très réaliste. Ce qui pourrait coûter très cher… ».

Trop justement, fat croire que le Scott avait visé dans le mille dés le départ...




On le sait, en signant pour incarner Batman/Bruce Wayne dans Batman vs Superman, Ben Affleck - qui sera clairement embarqué dans plusieurs autres films par la suite -, a dut mettre de côté un bon nombre de ses désirs en tant que metteur en scène, le duo Warner/DC se mettant déjà en tête de concurrencer Disney et Marvel avec au moins une péloche par an.

Si fort heureusement, ces engagements en tant qu'acteur sur le Gone Girl de David Fincher, mais surtout en tant que metteur en scène - et possible comédien - sur son Live By Night (sa seconde adaptation d'un roman de l'excellent Denis Lehane après Gone Baby Gone), ne sont pas mis en danger - quoique -, d'autres projets eux, ont pâtis de ce surprenant virage dans sa carrière.

Son remake de l'excellent Ne Le Dis à Personne signé Guillaume Canet ne s'en portera que mieux certes, mais son adaptation de l'une des œuvres phares de Stephen King, Le Fléau, attendu depuis belle lurette - il cherche à la mettre en scène depuis trois ans déjà -, pourrait définitivement être jetée aux oubliettes, à moins que...
A moins que l'excellent Scott Cooper (le sublime Crazy Heart, dont on attend avec impatience son Out of the Furnace), ne sauve le tout, si on en suit le Hollywood Reporter aujourd'hui, qui affirme que le cinéaste serait déjà en négociations avec la Warner pour reprendre le flambeau du Ben.

Toujours selon le HR, la Warner et CBS Films auraient salement intérêt à se bouger le popotin pour en lancer une adaptation fissa, au risque de perdre leur droits d'adaptations.
Du coup, l'annonce du recrutement de Cooper pourrait arriver très vite, si celui-ci s'entend bien avec la major, lui qui n'a encore jamais tourné avec un budget maousse, et encore moins tourné un film dont il n'est pas l'auteur du script original (il est signé David Kajganich, auteur des pas très glorieux Blood Creek de Joel Schumacher et Invasion d'Oliver Hirschbiegel).

Pour ce qui ne l'aurait pas lu, voici le pitch officiel du roman, d'après son éditeur français J’ai Lu :
« Il a suffi que l’ordinateur d’un laboratoire ultra-secret de l’armée américaine fasse une erreur d’une nanoseconde pour que la chaîne de la mort se mette en marche. Le Fléau, inexorablement, se répand sur l’Amérique et, de New York à Los Angeles, transforme un bel été en cauchemar. Avec un taux de contamination de 99,4 %.
Dans ce monde d’apocalypse émerge alors une poignée de survivants hallucinés. Ils ne se connaissent pas, pourtant chacun veut rejoindre celle que, dans leurs rêves, ils appellent Mère Abigaël : une vieille Noire de cent huit ans dont dépend leur salut commun. Mais ils savent aussi que sur cette terre dévastée rôde l’Homme sans visage, l’Homme Noir aux étranges pouvoirs, Randall Flagg. L’incarnation des fantasmes les plus diaboliques, destinée à régner sur ce monde nouveau.
C’est la fin des Temps, et le dernier combat entre le Bien et le Mal peut commencer. »

John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.