Artemis Fowl

Disney et les Weinstein adaptent la série de roman Artemis Fowl

 
Fédéré tant qu'il en est encore temps, c'est surement ce que c'est dit Disney, au moment ou tous les prétendants à la succession d'Harry Potter en franchise littéraire sur grand écran, abattent leur dernières cartes.

Voilà pourquoi le site Coming Soon nous annonce aujourd'hui, qu'en partenariat avec Harvey Weinstein - ils étaient en guerre mais odeur de pognon facile oblige, ils ne le sont plus -, Walt Disney Studios, qui se remet encore mal du flop The Lone Ranger, va produire l'adaptation sur grand écran la série de roman Artemis Fowl écrit par Eoin Colfer, et dont voici le pitch, d’après Folio Junior qui publie la saga par chez nous.

« Un nouveau héros est né. Il a douze ans, est le dernier rejeton d’une dynastie de voleurs irlandais. Il vit dans un château, auprès de sa mère dont l’esprit a flanché lors de la disparition de son mari. La fortune des Fowl est au plus mal. Mais Artemis est un petit génie escorté d’un serviteur tout dévoué et doté d’une force peu commune. Voilà des atouts de poids pour faire aboutir un projet fou, qui ne pouvait germer que dans la tête d’un enfant : s’emparer de l’or des fées… Eoin Colfer a choisi pour héros un jeune (très jeune) malfaiteur. Il fallait oser. Artemis ne s’embarrasse pas de beaucoup de scrupules et sa morale est, disons, particulière. Quand on est fils de bandit… Il n’est pourtant pas dépourvu de cœur, on le verra, ni d’humour. Quant à sa détermination, elle est peu commune. On lui emboîte le pas bien volontiers en dévorant ce roman qui mêle avec allégresse le monde des fées et celui des nouvelles technologies, informatique et magie, science-fiction et traditions, vieilles légendes irlandaises et réalité du monde moderne. Et ce polar caustique n’est que la première manche d’un combat qui promet de se poursuivre entre Artemis et le Peuple… On attend déjà la suite avec impatience, que l’on ait 12 ans, un peu moins ou… beaucoup plus. »

Pourquoi pas, avons-nous envie de dire, ça aura quand même l'originalité de ne pas lorgner sur des franchises déjà établies, et aujourd'hui à Hollywood s'est un fait assez rare pour être notifié.

Si aucun acteur, ni même aucun réalisateur n'a encore été approché, on sait déjà que Robert De Niro et Jane Rosenthal seront producteurs exécutifs.
Alors si l'immense Bob en est, c'est que oui, Artemis Fowl vaudra au minimum le coup d’œil...

John Chevrier

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.