Bandes Annonces

Nouveau trailer pour le vampirique Byzantium de Neil Jord




Vous nous direz, mais pourquoi donc continuer à donner de l'importance dans nos colonnes, à un énième film de vampires, le filon à la mode du moment à Hollywood, à cause des ados boutonneux qui vouent un culte sans borne aux suceurs de sangs gentiment ridicules de la franchise " Toilette " ?

Bah parce que là pour le coup, on parle d'un Vrai film de vampires, tout simplement.

Ça s'appelle Byzantum et c'est qui plus est signé par un type qui connait son sujet, l'australien Neil Jordan, le sieur qui a balancé sur nos écrans l'impeccable Entretien avec un Vampire, avec Tom Cruise en Lestat, amis aussi Brad Pitt, Antonio Banderas, Christian Slater et Kirsten Dunst.

Mais ça parle de quoi, ce Byzantium ? En voici son long pitch :


" Eleanor et Clara, deux mystérieuses jeunes femmes, fuient la scène d’un crime violent.
Fauchées, elles tentent de trouver de l’argent, tout en se réfugiant dans un complexe hôtelier du bord de mer. Clara, pragmatique, vend son corps. Elle rencontre bientôt le timide et solitaire Noel, qui lui offre un toit dans sa maison d’hôte nommée Byzantium.
 

Clara transforme les lieux en bordel. Pendant ce temps, Eleanor rencontre Frank, qui va la pousser à dire la vérité sur son identité et son existence. Elle lui raconte alors qu’elle est née en 1804 et que Clara est en fait sa mère. Elle lui explique ce paradoxe (elle n’a que 16 ans) en lui confessant que pour rester en vie, elle doit boire du sang humain, tout comme sa mère.
 

Dans la petite ville, des gens se mettent à mourir. Le passé des deux jeunes femmes les rattrape alors, avec des conséquences ahurissantes... "


Difficile de ne pas dire que le pitch envoie sec, tout comme son nouveau trailer à l'ambiance franchement intrigante, et qui change bien des vampires lumineux le jour, puceau la nuit...
Avec au casting la bombe Gemma Arterton, la talentueuse Saoirse Ronan, mais aussi
Johnny Lee Miller, Caleb Landry Jones et Sam Riley, le film n'a pas encore de date de sortie officielle, et c'est bien con...
 

Espérons que les choses se décante un peu durant le marché du film à Cannes, parce que la promo elle, continue toujours autant de faire grimper notre curiosité vis à vis de ce projet.

John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.