Arnie Hammer

Nouveau trailer pour The Lone Ranger de Gore Verbinski


Le très attendu The Lone Ranger, le prochain film du duo Gore Verbinski/ Johnny Depp, qui adapte une célèbre série télés américaine des années 50, pour le compte de Disney, sera t-il un flop retentissant au box-office ?
C'est la grosse question du moment, et sans en être de ses détracteurs, elle a le mérite d'être poser, car même si le projet est foutrement excitant, et que ces nouvelles images sont vraiment belles et enthousiasmantes, il conserve en lui de fausses allures de la banqueroute number one de l'histoire made in Disney, John Carter...

Oui, il y a des signes qui ne trompent pas...
Tout comme pour John, la production du film a connu quelques troubles avant que le tournage ne commence.
Disney ne voulait pas financer le budget du film à hauteur de 250 millions $, normal vu le flop retentissant de Cowboys et Envahisseurs, le public à prouver que " Western " et " Box office " ne font pas bon ménage en cette deuxième décade des années 2000.
Le réalisateur Gore Verbinski avait alors accepté d’ôter une grosse scène d’action pour faire baisser l’enveloppe à 215 millions $, Disney était ok et le tournage a pu démarré tranquilou au printemps dernier.

Mais le soucis, c'est que le pote de Johnny Depp est une vraie bourgeoise qui ne regarde pas à la dépense (il aurait par exemple choisi de construire entièrement un train à partir de zéro, plutôt que d’en utiliser un existant), et ajouter sa frénésie créative au mauvais temps qui aurait endommagé bon nombre d’équipements, et vous avez une note pour Disney qui se rapproche réellement des 250 millions, voir même des 300 millions !
Ce qui veut dire qu'aujourd'hui, quand on ajoute les 100 millions de dollars que coutera la promotion, pour rentrer dans ses frais, Lone Ranger devra rapporter au moins 800 millions $ au box office mondial !
Bah oui parce qu'aux states, seulement la moitié du box office va au studio qui produit, l'autre va aux exploitants de salles, et comme Disney engage pas loin de 400 millions sur le bébé (pour qu'ils récupèrent 400, il faudra donc que les exploitants aient aussi 400, et donc 400+400 vous l'aurez compris, ça fait 800)...
Et si on y ajoute les gourmandises de Depp en tant que producteur (royalties, produits dérivés), il restera pas grand chose à se mettre dans la popoche pour ce bon vieux Mickey...
Bref, on va prier pour lui, et pour notre cher Johnny aussi...

Laissé pour mort dans une embuscade avec cinq autres Texas Rangers, John Reid survit et est secouru par un Indien nommé Tonto.
Celui-ci lui donne alors un masque pour qu’il puisse venger le meurtre de ses camarades et déjouer les méchants, en n’acceptant jamais de paiement pour ses services.
Sa justice est rendue possible grâce à la mine d’argent qu’il a héritée d’un de ses partenaires tués, la même mine qui lui permet de se fournir en balles d’argent, sa signature.



En bonus voici ce qu'en dit en exclu le Gore, via une interview donné à USA Today :

" Nous avons fait un gros western de manière old school. Lone Ranger est aussi un buddy movie dysfonctionnel. [Tonto et le Lone Ranger] sont deux hommes qui sont métaphoriquement prisonniers l’un de l’autre, car ils ont la même mission. Ils ont deux visions du monde opposées. Tonton est un shaman un peu étrange, un paria dans sa propre tribu qui a créé son propre monde mystique. Même le corbeau sur son chapeau a une vie à lui. C’est son compagnon : un oiseau empaillé qu’il nourrit quand même. "

The Lone Ranger est réalisé par Gore Verbinski donc, et sortira en salles le 7 aout prochain avec dans le rôle de Tanto Johnny Depp, et dans celui de John Reid Armie Hammer, mais aussi avec Ruth Wilson, Helena Bonham Carter, William Fichtner, Barry Pepper, James Badge Dale, Dwight Yoakam et Tom Wilkinson.


John Chevrier

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.